Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

Ainsi est propage l` antisemitisme dans le monde entier! Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

Ainsi est propagé l’antisémitisme dans le monde entier !

 

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 14 mars 2018

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/so-wird-antisemitismus-weltweit-gefoerdert-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction : Christiane Reynaud

 

 

En feuilletant mon abondante collection d’articles et de photos sur les mauvais traitements contraires aux droits de l’homme et les crimes israéliens humiliants contre les civils palestiniens, je suis tombée sur cette photo qui devrait être propagée dans le monde entier en tant que symbole de deshumanisation.

 http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/israel-palestine-soldiers-beat-man-west-bank-hebron-photos-a7322111.html

 

Les cruautés de l’armée de défense d’Israël IDF contribue à la propagation de l’antisémitisme

 

Quand on regarde cette photo prise en 2016 dans la ville illégalement occupée d’Hébron on se demande ce qui passe dans la tête de ces soldats. Les brigades Nehal et Golani, particulièrement connues pour leurs cruautés, sont pour moi l’exemple d’une soif de sang débridée et sans retenue qui ne connaît que les brutalités..Elles se délectent de la misère et de l’impuissance de leurs victimes, les Palestiniens occupés.

 

Détourner l’attention des crimes de « l’État juif » à l’aide de l’antisémitisme

 

Il existe des centaines de photos de ce genre mais on ne les montre pratiquement jamais dans les médias dominants allemands. Ils veulent, avec la politique, nous entrainer dans une certaine direction, et cela depuis des décennies.

 

Des boucliers humains

 

On n’informe pas non plus ouvertement que, depuis le début de l’occupation illégale de la Palestine en 1967, l’IDF utilise des Palestiniens comme boucliers humains pour rendre ses opérations dangereuses aussi sûres que possible pour les soldats « de la défense ».

https://www.btselem.org/human_shields

 

Toutes les cruautés documentées de « l’armée de défense  la plus morale du monde » contribuent à la propagation de l’antisémitisme. En effet, toute personne compatissante se demande, en regardant ces photos, comment un État qui fut fondé comme conséquence de la Shoah, qui l’instrumentalise sans cesse, qui se déclare comme étant « l’unique » démocratie au Proche-Orient et se considère comme « une lumière parmi les peuples », comment cet État peut-il pratiquer une politique d’occupation si sombre ? Combien de Palestiniens innocents, y compris des femmes, des enfants, des personnes âgées, doivent-ils mourir pour cette raison. Cette tactique fait partie de la politique militaire depuis 2002. Quoi de plus amusant pour les soldats de l’occupation que d’humilier un Palestinien sans défense et apeuré ?

 

Tout cela n’est possible que parce que les politiques allemande et américaine soutiennent si résolument « l’État juif » et ses crimes d’occupation avec des livraisons d’armes et des messages de solidarité.

 

Le caractère totalitaire du sionisme

 

Le caractère totalitaire du sionisme, basé uniquement sur la judaïsation en tant que raison d’État, est soutenu en Allemagne par les politiciens de tous les partis. Comment peut-on défendre le « droit d’exister » d’un État occupant avec des formules inventées par des idéologues de la « hasbara » qui sont constamment occupés à inventer de nouvelles expressions fleuries et des métaphores pour leurs crimes d’occupation illégale. Cet État n’a jusqu’à présent pas de constitution, n’a pas défini ses frontières et s’agrandit sans cesse en volant des terres palestiniennes.

 

Tout le monde connaît ces crimes contre le droit international mais laisse faire « l’État Juif ». Comment peut-il y avoir encore des gens qui éprouvent de la sympathie pour cet État d’occupation ? Il ne reste que des philosémites ou des ennemis des Musulmans.

 

L’antisémitisme grâce au lobby pro-israélien

 

Nous sommes en ce moment en effet confrontés au phénomène selon lequel le lobby pro-israélien a élevé l’antisémitisme au rang de problème principal en Allemagne et dans le monde entier en en faisant la une par propagande. Mais la vérité est malheureusement tout autre : alors que le nombre d’incendies criminels contre les mosquées et les foyers pour réfugiés augmente en Allemagne, l’antisémitisme est en baisse.

 

On discute tous les jours sur le plan régional et interrégional dans les parlements et au Bundestag de mettre en place des commissaires à l’antisémitisme pendant que le Ministre de l’Intérieur « et de la patrie » Seehofer – qui n’est pas encore en fonction – présente déjà son plan directeur plus que douteux et rêve d’expulsions, et de s’attaquer aux délinquants musulmans et aux « potentiellement dangereux ». Il faut donc poser la question : quelles personnes sont vraiment délinquantes et quelles personnes « potentiellement dangereuses » ? Qui décidera de cela et comment? Sera-ce „le Juif au casque d’acier“ Wolffsohn qui est depuis toujours lié à la CSU – il a, après tout, déjà été proposé comme ministre bavarois de la culture – ou peut-être la « collaboratrice informelle Victoria », Anetta Kahane de la fondation Amadeu Antonio, deviendra-t-elle « fouineuse de personnes dangereuses » ou peut-être même H.M. Broder « inquisiteur d’antisémites » ? Ou bien encore Volker Beck, ce « philosémite antisémite », qui a besoin d’urgence d’un nouveau poste, mais il semble (Dieu merci !!) être hors circuit en tant que commissaire à l’antisémitisme.

 

L’expulsion comme « moyen efficace » avec un « effet dissuasif »

 

Alors que pour les Musulmans en Allemagne les temps s’assombrissent de plus en plus, les amis d’Israël peuvent jubiler. Maintenant que le président du Conseil central des Juifs attise les préjugés contre les migrants musulmans, en insistant constamment pour qu’ils doivent obligatoirement ( !) visiter des camps de concentration, intérioriser l’histoire de l’Allemagne et reconnaître le droit d’exister de « l’État juif » pour ne pas être expulsés comme antisémites, que ce président et responsable politique soutienne l’expulsion comme un « moyen efficace avec un effet dissuasif » me dégoûte.

 

De toute évidence, « l’État juif » et ses partisans font tout ce qui est en leur pouvoir pour détourner l’attention des crimes commis dans le pays d’occupation juive à l’aide de « l’antisémitisme ». Mais, à long terme, on ne peut pas cacher la vérité, même si les sionistes ne craignent rien de plus qu’elle.

 

80 ans après la nuit de Cristal

 

Alors qu’on veille sur les synagogues, les institutions juives et les responsables, les mosquées et les foyers de réfugiés manquent de protection. Il faut immédiatement agir avant que la situation ne s’aggrave. La haine de l’islam et les continuelles campagnes de dénigrement portent malheureusement leurs fruits. 80 ans après la dite nuit de Cristal, ce sont maintenant, après les synagogues, les mosquées qui brûlent. Oui, je provoque: les Musulmans d’aujourd’hui sont les Juifs d’autrefois. Heureusement nous ne sommes pas encore dans la même situation que dans l’Allemagne nazie mais il y a à nouveau des « chemises brunes » et des populistes qui utilisent exactement les mêmes slogans diffamatoires contre les citoyens musulmans. Nous pouvons constater dans les médias et chez les politiciens de tous les partis à quelle vitesse ils génèrent des ambiances néfastes en s’en prenant constamment à la Turquie, à l’Iran et à la Russie mais en fermant les yeux devant les crimes de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte ou de « l’État juif » par philosémitisme.

 

Maintenant que le SPD a balancé de son poste de ministre des Affaires Étrangères le seul politicien social-démocrate actuellement populaire auprès des électeurs (les amis israéliens y sont-ils pour quelque chose ?) le successeur sera Heiko Maas. C’est l’homme qui a tenu une conférence plus que douteuse avec sa collègue israélienne Ayaled Shaked, une femme qui a intériorisé la haine contre les Palestiniens et les comparent à des serpents. Maas a à ses côtés une actrice (Natalie Wörner) comme compagne du moment qui a même joué un rôle comme diplomate. Elle avait ses entrées chez l’ancien ministre des Affaires Étrangères Steinmeir et pouvait voyager avec lui. . N’est-ce pas une bonne perspective pour la Palestine?

 

Israël est un État d’apartheid

 

Le « Juif au casque d’acier » Wolffsohn en a rajouté dans ce contexte et a adressé au ministre des Affaires Étrangères Gabriel un article diffamatoire qui cherche son pareil. On sent vraiment la haine du lobby pro-israélien et des ses représentants et leur joie d’être débarrassé de Gabriel. Gabriel a qualifié à juste titre « l’État juif » „d’État d’apartheid“ et déclaré que c’était un mensonge flagrant que les « Arabes » en Israël jouissaient de la pleine citoyenneté !

« L’État juif » remet son existence en question par son propre comportement ! Contrairement à Wolffsohn, Gabriel a gardé une position pragmatique et souhaitable envers l’Iran et la Turquie et a tout essayé pour parvenir à une normalisation des relations avec la Russie. Si Wolffsohn qualifie Gabriel de « tête d’affiche du Hamas » comment devrions nous le traiter, lui qui est la figure de proue du « ministère de la guerre » israélien ? L’insinuation que Gabriel ait empoché un contrat de consultant lucratif avec les mollahs ou le président Erdoğan est d’une méchanceté sans égale, venant justement d’un homme comme Wolffsohn, le « Juif au casque d’acier » plein de compréhension pour Israël, qui n’écrit sûrement pas ses articles diffamatoires à titre gracieux ! Heureusement que ce « professeur d’université de l’armée » est à la retraite et ne peut plus empoisonner d’étudiants.

http://www.handelsblatt.com/meinung/gastbeitraege/gastbeitrag-professor-tacheles-gabriel-als-posterboy-der-hamas/21059532-2.html

 

Le ministre sortant Gabriel a laissé des traces car il a assuré le soutien de l’Allemagne pour l’organisation de secours de la Palestine UNRWA. Ainsi Maas est mis devant le fait accompli de maintenir le don de 80 millions de l’année 2017 de la part du gouvernement fédéral.

 

Il faut également tenir compte que l’Allemagne a l’obligation d’apporter une aide financière aux expulsés de la Nakba et à leurs descendants pour ce qui leur est toujours refusé par la non application de la résolution 194 des Nations Unies, à savoir le droit légitime de retour dans leur patrie, la Palestine.

 

Reconnaître le « droit d’exister » des réfugiés palestiniens

 

Cependant, il faut convenir avec le chef de l’organisation humanitaire Wadi que ce genre d’aide pour les réfugiés est en partie responsable de leur souffrance. Au lieu d’enfin forcer « l’État juif », justement et également avec des sanctions et l’arrêt des aides, à reconnaître « le droit d’exister » des réfugiés et des expulsés palestiniens et à obtenir par la contrainte leur droit de retour en Palestine, on favorise encore de cette façon la vie déplorable et sans droits des réfugiés palestiniens dans des camps de réfugiés. « L’État juif » est débarrassé, vite fait, bien fait, du problème et abandonne le sort des Palestiniens en tant que réfugiés à vie aux mains de la communauté internationale hypocrite !

 

Mais tant que « l’armée de défense la plus morale du monde » a la possibilité d’opprimer, de torturer, de maltraiter et s’assassiner les Palestiniens en toute impunité, qu’elle peut régner avec une incroyable brutalité sur les Palestiniens dans un pays qui laisse les Israéliens juifs sombrer dans l’immoralité, unis dans leur haine contre les Palestiniens et le soutien aveugle de ces soldats meurtriers, il n’y aura pas de paix en Palestine.

 

Des exécutions extrajudiciaires, des aveux forcés, du chantage sont le triste quotidien, de même que l’éternel blocus du camp de concentration de Gaza, cette bande de misère bientôt sciemment rendue inhabitable sous contrôle constant, avec un taux de suicides extrêmement élevé, unique au monde. Ils sont champions dans l’art de dissimuler et de tromper quand il s’agit de manipuler les preuves qui pourraient peser sur l’armée.

 

Alors que les Palestiniens sont en général considérés comme étant les délinquants et des terroristes quand ils s’opposent à l’occupation illégale, les « plus moraux » de tous les soldats sont toujours des victimes serviables qui ne font rien d’autre que de se défendre contre « les terroristes » !

 

La compassion des habitants de « l’État juif » et de ses partisans ne sert qu’à leurs propres intérêts. Alors que les citoyens palestiniens sont isolés et ghettoïsés dans « l’État d’apartheid juif » et détenus comme des prisonniers dans les territoires occupés, il ne peut se développer aucune empathie et cela n’est pas non plus voulu par la « hasbara ».

 

Il ne fait aucun doute que le politique de « l’État juif » favorise l’antisémitisme car, tant que les droits fondamentaux et les valeurs sont bafoués, que le profond mépris des citoyens juifs persiste et se défoule par des crimes d’occupation, tous les citoyens allemands, mais particulièrement ceux de religion juive, devraient se demander dans quelle mesure ils contribuent eux-mêmes à l’expansion de l’antisémitisme. Les citoyens juifs ne devraient pas s’étonner s’ils perdent des sympathies parce qu’ils portent haut le « drapeau à l’étoile de David » et pratiquent la solidarité au lieu de prendre leurs distances avec « l’État juif ».

 

Depuis le début de l’année, des Palestiniens, y compris des jeunes, ont été assassinés pratiquement tous les jours par des soldats de l’IDF, et cela n’est pas rendu public. Pourquoi des femmes juives ne s’engagent-elles pas aussi en Allemagne pour la libération d’Ahed Tamimi, comme des américaines l’ont fait à New York à l’occasion de la Journée internationale des femmes ?

https://desertpeace.wordpress.com/2018/03/11/womens-day-in-new-york-highlights-palestinian-freedom/

 

Tant que dénoncer les violations des droits de l’homme dans « l’État juif » restera un sujet tabou, qu’il n’est pas possible d’exprimer clairement que cet État ne doit plus recevoir le soutien de l’Allemagne, que la critique d’Israël, l’antisionisme et le soutien du mouvement BDS seront confondus pour les empêcher et que les critiques d’Israël n’auront pas le droit de se produire en public, l’Allemagne sombrera effectivement dans un antisémitisme philosémite dirigé par l’État.

 

L’interview déprimante mais très documenté d’Ilan Pappé en 2016 ne laisse aussi aucun doute qu’Israël veut tout sauf la paix. Ni une solution à un État, ni une solution à deux États ne sont une option pour les occupants colonialistes. Ilan Pappé que je connais depuis de nombreuses années et dont je partage pleinement l’opinion, est d’avis qu’un État démocratique pour tous ses citoyens est la meilleure solution, même si elle semble encore être éloignée, et deux ans après cette interview, plus que jamais.

https://de.qantara.de/inhalt/interview-mit-dem-israelischen-historiker-ilan-pappe-weder-ein-noch-zwei-staaten-loesung

 

Le monde devrait être submergé de photos comme celle qui illustre cet article, une parmi des milliers de semblables, pour que la communauté mondiale voit ce qui en réalité favorise l’antisémitisme.

 

 

 

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: