Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

Culpalite et mensoges – Comment est legitimee l`occupation illegale de la Palestine! Evelyn Hecht-Galinski Traduction: Christiane Reynaud

Culpabilité et mensonges – Comment est légitimée l’occupation illégale de la Palestine !

Evelyn Hecht-Galinski – Commentaire du 7 Juin 2017

Traduction : Christiane Reynaud

 

Remixed by Designer – OriginalPhoto by StateofIsrael 

 

Le 10 juin finissait la guerre dite de Six Jours qui en réalité a été décidée en une journée par la victoire de « l’armée de défense juive » bien plus puissante et par la « naksa », le « revers de juin » pour l’armée égyptienne. Mais en fait l’armée israélienne IDF disposait de deux fois plus de soldats que l’armée égyptienne avec 50.000 soldats qui n’avait aucune chance contre l’IDF, dotée d’armements considérables et déjà autrefois bien plus puissante. En un rien de temps les « guerriers préventifs » sionistes ont gagné plus de terres que jamais auparavant. En prenant et occupant la presqu’île égyptienne du Sinaï, la bande de Gaza et le plateau du Golan syrien, Israël était très près du but de prendre et de judaïser la Palestine pour toujours. Cette brutale raison d’État sioniste de judaïser la Palestine fait que la paix est devenue une fata morgana qui ne pourra jamais se réaliser. « L’État Juif » ne voulait et ne veut pas de paix mais seulement l’hégémonie au Proche-Orient. Pour y parvenir, tous les coups sont permis d’autant plus que la complicité de la « communauté occidentale de valeurs » lui facilite constamment les choses. Depuis 1967 les rapports de force se sont toujours améliorés en faveur de « l’État Juif « et clairement contre une Palestine libre.

http://www.spiegel.de/einestages/sechstagekrieg-1967-israels-triumph-und-die-fatalen-folgen-a-1150234.html

 

« L’État Juif » et ses politiciens, de Ben Gourion, Menahem Begin, Levi Eshkol, Golda Meir, Moshe Dayan, Yitzhak Rabin à Ariel Sharon et au régime actuel d’extrême-droite de Benjamin Netanyahou, se ressemblent tous comme des jumeaux siamois. Ils n’ont qu’une vision d’avenir, c’est la judaïsation pour l’éternité de la Palestine. Golda Meir n’avait-elle pas prétendu que les Palestiniens n’existaient pas, qu’il n’y avait « que des Arabes » : ce dédain, ce » sentiment de supériorité juif », cette mentalité de peuple élu des éternels occupants veulent toujours mettre les occupés psychiquement à genoux. Les humiliations, les avilissements, les expulsions, les destructions sont la deuxième catastrophe après la Nakba de 1948. La Shoah et la mauvaise conscience de la communauté internationale envers les victimes juives ont ouvert les portes à la légitimation de la persécution et à l’oppression du peuple palestinien. La victime est devenue le coupable, d’une injustice à l’autre.

 

Jusqu’à aujourd’hui chaque régime sioniste peut continuer à raconter l’histoire du petit pays menacé, encerclé par des ennemis, bien qu’entre-temps tout le monde sache que cela ne correspond pas plus à la vérité que le conte de l’Iran qui soi-disant projette une nouvelle Shoah contre « l’État Juif ». La réalité est que « l’État Juif » projetait en 1967 une frappe nucléaire préventive au Sinaï en cas de défaillance militaire. C’est un plan si monstrueux qu’il devrait tous nous laisser sidérés.

https://www.welt.de/politik/ausland/article165230807/Plante-Israel-den-nuklearen-Erstschlag-auf-dem-Sinai.html

 

Le lauréat du prix Nobel de la Paix Günter Grass avait bien raison quand il qualifiait Israël de danger pour la paix dans le monde ! Ce n’est pas de l’Iran que nous devons avoir peur mais du « régime judaïque d’occupation » qui menace « d’extinction » ses voisins, comme le Liban. Ce ne sont ni le Hamas ni le Hezbollah qui sont des terroristes mais les occupants juifs, ces terroristes d’État qui ont été reçus dans le giron de l’alliance militaire occidentale. La frustration que cette politique provoque dans le monde musulman devrait nous inciter à réfléchir car ce sont cette frustration et cette impuissance qui appellent à la résistance.

 

Alors que le régime d’occupation sioniste avec sa politique barbare et impitoyable a déplacé les rapports de force de plus en plus brutalement en faveur de « l’État Juif » cette politique sert très bien l’intérêt des soutiens occidentaux zélés de la « communauté judéo-chrétienne de valeurs » contre les Musulmans soi-disant « barbares ».

 

Cette arrogance insupportable der occupants sionistes envers les Palestiniens, les Chrétiens et les Musulmans a, jusqu’à maintenant, des suites fatales. Ce sentiment de supériorité judaïque envers les occupés est une réalité insupportable que rien ne peut excuser mais qui s’empire de jour en jour. Ce sentiment de supériorité de l’occupant par rapport à un autre peuple me stupéfie sans cesse. Les humiliations et les chicanes sont devenue normalité et ne sont pratiquement plus invoquées dans les médias ou en politique : cela ne devrait pas nous laisser indifférents.

 

En 1948 la Palestine a été privée de ses droits, en 1967 ce procès a été poursuivi et a rendu impossible une solution pacifique. Il n’y aura pas de paix tant que la communauté internationale ne fera pas pression sur les occupants illégaux juifs de la Palestine, et on ne peut malheureusement pas y compter. « L’empire brigand sioniste » a pu s’étaler impunément grâce à la formulation floue de la résolution 242 des Nations Unies du 22 novembre 1967 qui prévoyait le retrait « des » au lieu « de tous les » territoires conquis. La « communauté de valeurs » internationale est entièrement coupable de ce désastre et a laissé cette « mentalité seigneuriale sioniste » s’épanouir pleinement.

 

Le fait qu’après son deal avec l’Arabie Saoudite et sa visite, le président des Etats-Unis ait repoussé sine die le déménagement de l’ambassade américaine dans « l’État Juif » de Tel Aviv à Jérusalem ne change rien à la politique états-unienne.

http://www.spiegel.de/politik/ausland/donald-trump-hat-entschieden-die-us-botschaft-in-israel-bleibt-in-tel-aviv-a-1150212.html

 

Sous Trump et la « Kosher Nostra » une odeur de guerre flotte dans l’air. Nous ne devons pas restés indifférents au fait que les Saoudiens et les autres États du Golfe veuillent marginaliser et isoler le Qatar. Et que ce soient justement les Saoudiens dont on ait besoin tout comme des occupants sionistes pour combattre le terrorisme, alors que ce sont justement eux qui promeuvent « l’extrémisme wahhabite » et le répandent sous forme de terrorisme dans le monde, eux qui mènent une guerre barbare au Yémen, c’est absurde. On sait bien qui trame les intrigues contre le Hamas, le Hezbollah et Assad. Se débarrasser de tous les ennemis d’un coup et suivre ses propres intérêts, c’est la politique qui favorise le guerre et le terrorisme et garantit le maintien de l’occupation sioniste pour toujours pendant que les Saoudiens développent leur aspiration à la puissance dans le monde islamique.

http://www.spiegel.de/politik/ausland/saudi-arabien-vs-katar-darum-geht-s-beim-showdown-am-golf-a-1150708.html

 

La situation a beaucoup changé après l’élection de Trump, les risques de guerre ont augmenté et sont imprévisibles. A l’époque de Trump l’islamophobie politique et médiatique s’est transformée en une dangereuse marée d’articles haineux. Chaque attentat est un prétexte pour de nouveaux discours haineux contre l’Islam et contre les Musulmans dont on fait l’ennemi déclaré et la source de tous les maux. Les Musulmans ont succédé aux Juifs en tant que cible de haine. L’islamophobie et le philosémitisme devraient nous inquiéter. Tout est massivement intensifié pour détourner l’attention de l’occupation illégale de la Palestine et pour faire passer la critique d’Israël pour haine des Juifs et antisémitisme présumé. Malheureusement, même le parlement de l’Union Européenne se laisse instrumentaliser !

http://www.juedische-allgemeine.de/article/view/id/28711

 

Il n’y a jamais vraiment eu de projet de paix, il n’y a jamais eu de projet pour un État palestinien, la fin de l’occupation illégale de la Palestine n’a jamais été au programme, il n’a jamais été question de renoncer à l’occupation et l’annexion illégales de Jérusalem. Jamais ils ne renonceront aux colonies illégales juives, au contraire : ils provoquent presque tous les jours en annonçant la permission de construire de nouvelles colonies ou d’en agrandir. Pendant que des hordes sionistes défilent dans la partie de Jérusalem occupée et réclament en braillant l’épuration ethnique de la Palestine, la Journée Al-Quds, journée commémorative internationale pour la libération de la Palestine, est déclarée « event antisémite ». J’aimerais pouvoir enfin une fois observer de pareilles protestations contre les festivités de la Journée de Jérusalem par le lobby pro-israélien et une pareille critique des politiciens et des maires allemands qui s’opposent au droit international et aux lois en parrainant les occupants juifs et même en participant aux fêtes de l’occupation. C’est une situation intenable qui me fait perdre tout espoir comme aux auteurs critiques d’Israël qui se trouvent actuellement en Allemagne Gideon Levy du journal Haaretz, Tom Segev et Moshe Zimmermann.

 

Je dénonce ces crimes de l’occupation depuis des décennies et je les avais vus venir mais tout s’empire grâce à la complicité internationale et là est le vrai scandale. Alors que le camp de concentration de Gaza sombre dans la misère et le désespoir, pratiquement oublié par les médias, il est temps de soutenir enfin la campagne BDS contre le régime de Netanyahou.

 

Il est grand temps d’en finir avec la culpabilité et les mensonges qui légitiment l’occupation illégale de la Palestine !

 

——————————————

Texte original :

http://sicht-vom-hochblauen.de/schuld-und-luegen-wie-die-illegale-besatzung-palaestinas-legitimiert-wird/

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: