Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

Dans l`ombre des evenements – Dissimules et oublies Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

Dans l’ombre des événements – Dissimulés et oubliés

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 27 juin 2018

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/im-schatten-der-ereignisse-vertuscht-und-vergessen-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction : Christiane Reynaud

 

Pendant qu’en Palestine les massacres du régime occupant juif se poursuivent « gaiement », presque plus remarqués par les médias, que le nombre de personnes assassinées à Gaza est passé à 138, que rien qu’en juin le nombre de prisonniers en détention administrative illégale est passé à 44, qu’on ne parle plus des prisonniers administratifs en grève de la faim ni des enfants et des jeunes assassinés, la misère de l’occupation dans le camp de concentration de Gaza est indescriptible. Ci-après quelques liens bouleversants que je tiens à partager avec vous. Bien plus que la Coupe du monde de football officielle, m’a profondément émue le match de football des Palestiniens unijambistes: ils sont tous victimes des tireurs d’élite meurtriers de la „plus morale“ des „armées de défense“. Par leur tournoi, ces hommes amputés et meurtris ont envoyé un message de leur pays verrouillé à tous les fans de foot pour montrer que là-bas aussi, il y a des amateurs de sport. J’aurais vraiment souhaité qu’au moins une des équipes de la Coupe du monde en Russie ait pensé à ces footballeurs palestiniens.

http://samidoun.net/2018/06/hassan-shokeh-enters-third-week-of-hunger-strike-44-more-administrative-detention-orders-in-june/

http://mondoweiss.net/2018/06/world-gaza-border/

http://mondoweiss.net/2018/04/covering-becoming-photojournalist/

 

Comportements islamophobes parmi les supporters de football

Malgré le boycott, le championnat de football en Russie se déroule sans accroc et Poutine a réussi de façon exemplaire à en faire une fête des nations et de l’hospitalité très bien organisée qui se déroule sans arbitraire ni violences. Avec beaucoup de chance l’équipe allemande est restée en compétition, Özil et Gündoğan ont été retirés de la ligne de tir mais on continue à les insulter. Il faut cependant critiquer les impairs du personnel allemand de la Fédération allemande de football DFB après le match contre l’équipe suédoise. C’était le deuxième incident après le « numéro de Gaucho » de mauvais goût contre l’Argentine. En revanche, la solidarité des collègues suédois envers leur gardien de but, le Suédois d’origine turque Jimmy Durmaz, victime d’insultes raciales et même menacé de mort, a été exemplaire. C’est surtout parmi les supporters de foot que l’on constate des comportements islamophobes

http://www.spiegel.de/sport/fussball/wm-2018-dfb-entschuldigt-sich-fuer-jubel-nach-sieg-gegen-schweden-a-1214642.html

https://www.welt.de/sport/fussball/wm-2018/article178130592/WM-2018-Schwedens-Ungluecksrabe-Durmaz-weint-nach-Anti-Rassismus-Demo.html

https://www.huffingtonpost.de/tobias-fuelbeck/kritik-am-gaucho-tanz-wm-fussballer-abwegig_b_5590565.html

Quant à la chancelière Merkel, elle n’est pas hors de la ligne de tir de Seehofer, Söder et de l’Union chrétienne-sociale CSU et on continuera à lui tirer dessus, après ses buts contre son propre camp.

C’est inimaginable que, pendant que les événements politiques mondiaux se bousculent, l’Allemagne soit occupée avec elle-même et ses politiciens de province ; qu’on nous fiche la paix avec cette farce provinciale bavaroise ! Le Premier ministre bavarois Söder qui croise le fer avec la chancelière, aime mieux se faire photographier avec l’élégant chancelier autrichien Kurz qu’avec elle. Il l’évite, tout comme le diable craint l’eau bénite, et il n’aura de cesse que quand sa croisade sera arrivée à son but.

Ce dont nous avons besoin : une politique d’entente européenne

Nous avons en effet besoin d’une politique d’entente européenne. Mais cela n’arrivera jamais. Cela va de la politique fiscale en passant par les transferts jusqu’à la politique des réfugiés, la fin nécessaire du boycott de la Russie et finalement le boycott de « l’État juif ». Merkel n’a abordé aucun de ces sujets mais elle n’a suivi que ses propres objectifs, comme d’ailleurs les autres collègues. Des bisous par-ci et des dons d’argent par-là derrière le dos du citoyen, ce genre de politique nous a amené là où nous en sommes aujourd’hui. Son prédécesseur et mentor, le chancelier Kohl, avait gouverné selon le même principe.

Si les politiciens de la CSU rivalisent maintenant de propositions de « centres d’ancrage » et les politiciens européens « d’installations fermées » pendant que des bateaux de réfugiés en Méditerranée ne trouvent pas de port sûr, alors la « culture de bienvenue » est devenue depuis longtemps une « (non)-culture de repli sur soi». Alors que Merkel a visité la semaine dernière entre autres des camps de réfugiés syriens en Jordanie et au Liban et s’est laissé photographier pour la publicité avec des enfants de réfugiés syriens, des enfants palestiniens et des personnes désespérées étaient massacrées à seulement quelques kilomètres de là, ignorés par la chancelière allemande.

Pourquoi n’a-t-elle pas rendu visite aussi aux réfugiés palestiniens au Liban, dont certains ont dû endurer leur deuxième fuite car ils avaient trouvé asile en Syrie après avoir été expulsés de leur pays par les occupants juifs ; maintenant ils ont été expulsés de Syrie et ont échoué au Liban après le déclenchement de la guerre.

http://www.fluchtgrund.de/2016/05/keine-zukunft-im-nahen-osten-palaestinensische-fluechtlinge-auf-dem-weg-nach-europa/

 

Il est incroyable de voir la générosité des gens dans des pays comme la Jordanie, le Liban et la Turquie qui doivent faire face à ce flux de réfugiés, alors que les pays européens et les États-Unis préfèrent se mettre en valeur comme fournisseurs d’armes plutôt que d’accorder l’asile aux réfugiés. L’Arabie saoudite n’accepte pas non plus de réfugiés, mais en génère chaque jour de nouveaux ainsi que de nouveaux morts avec le génocide au Yémen. 

Le débat sur l’antisémitisme : une manœuvre de diversion perfide

Quelle manœuvre de diversion perfide quand il y a en Allemagne un débat sur la décroissance de l’antisémitisme et que le président du Conseil central réclame encore « une forte équipe » pour le commissaire à l’antisémitisme Felix Klein, comme s’il ne faisait pas assez de mal à lui tout seul. Lundi dernier, à peine ce souhait exprimé, le gouvernement fédéral a obéi et Klein aura onze ( !!) collaborateurs supplémentaires. Cette fonction est une triste blague et complètement inutile! Si seulement les effectifs étaient augmentés aussi rapidement dans les établissements de soins, les hôpitaux, les écoles et autres institutions qui en ont besoin de toute urgence!

https://www.tagesspiegel.de/politik/bundesregierung-lenkt-ein-antisemitismus-beauftragter-klein-bekommt-elf-mitarbeiter/22731834.html

 

En ce moment, surtout les pays de l’Europe de l’Est refusent d’accueillir des Musulmans; le gouvernement autrichien montre ouvertement son aversion pour eux et pour l’islam ; en Allemagne aussi, l’atmosphère devient de plus en plus agressive contre les Musulmans, les migrants et même les citoyens turcs et turcs-allemands.

 

J’ai trouvée la comparaison de Cem Özdemir des Verts, qui déteste Erdoğan, particulièrement déplacée: il s’est avéré mauvais perdant et a défoulé toute sa frustration sur les électeurs turcs en Allemagne qui ont osé voter pour Erdoğan et les a comparés à des adeptes de l’AfD.

https://www.swr3.de/aktuell/nachrichten/Oezdemir-vergleicht-deutsche-Erdogan-Anhaenger-mit-AfD-Waehlern/-/id=47428/did=4782756/1evcwxs/

C’est étrange: quand il s’agit de la Turquie ou de la Russie, les médias présentent immédiatement tous les critiques, les écoutent, les interviewent, les citent, mais quand il s’agit de « l’État juif » c’est exactement le contraire, on ne veut pas de critiques, seulement des « personnalités qui comprennent » Israël.

On doit se poser la question si la montée de l’AfD n’a pas été la réaction à l’aversion contre les Musulmans qui domine chez la CDU/CSU et son insistance à prévaloir les « valeurs judéo-chrétiennes » et la « vision chrétienne de l’homme » d’une politique ratée. Un État dans lequel la majorité des citoyens est sans appartenance religieuse devrait mener une politique sans croix ni étoile de David.

Non, les citoyens juifs allemands ne sont pas en danger, ils sont les jouets de la politique pour détourner l’attention des massacres et des crimes contre le droit international dans « l’État juif ».

Une politique désastreuse: « Pas en notre nom ! »

Lorsqu’on évoque un antisémitisme naissant mais qui ne concerne que les Juifs – car cela est précisément le but de « l’État juif » – les citoyens juifs ne devraient pas être aussi naïfs et tomber dans le piège. La critique de la politique de cet État devrait être un devoir pour tous les citoyens juifs sinon ils se rendent vraiment coupables et s’ils ne prennent pas leurs distances de cette politique désastreuse et ne disent pas « Pas en notre nom » ils ne doivent pas s’étonner si on se montre hostile à leurs égard. Beaucoup de Juifs américains des États-Unis, surtout des jeunes, de même que l’ancien candidat démocrate à la présidence Bernie Sanders, nous donnent l’exemple.

https://s3.amazonaws.com/s3.jstreet.org/images/sanders-letter.pdf

Le racisme est le mal fondamental du sionisme et du fascisme et il est revenu à l’échelle nationale. Tant que le gouvernement allemand restera aveuglément fidèle à « l’État occupant juif » et ne se lassera pas de soutenir »l’unique » démocratie, il n’y aura pas de paix. Les citoyens juifs devraient plus craindre cet État qui veut faire d’eux, en tant que communauté religieuse, un peuple pour ensuite se servir d’eux pour cette politique raciste.

Entre-temps s’est développée à ce sujet dans toute la diaspora une hasbara (propagande) encadrée scientifiquement qui a pris de telles formes qu’elle est devenue une tendance dangereuse. Le Conseil central des juifs ainsi que diverses organisations juives allemandes, israéliennes et internationales posent les jalons en Allemagne et en Europe pour que toute critique soit diabolisée en tant qu’antisémite et étouffée dans l’œuf.

 

Demande de renvoi de Bettina Marx à cause d’une analyse pertinente de la situation en Palestine

 

Il suffit souvent d’obscures « initiatives de valeurs judéo-allemandes » mises sur pied par des lobbyistes pro-israéliens qui essaient d’influencer les politiciens allemands. Cela atteignit son apogée avec une lettre diffamatoire de ce « Trio infernal » de la Fondation Heinrich Böll dans laquelle on exigeait le renvoi de l’ancienne correspondante renommée de la chaine ARD et journaliste de la Deutsche Welle DW, Bettina Marx, actuellement directrice de bureau de la Fondation Böll à Ramallah. Et cela à cause d’un excellent article dans la DW avec une analyse pertinente de la situation en Palestine. La liberté d’expression est-elle arrivée à son plus bas niveau? En lieu et place de beaucoup d’autres, je publie à ce sujet la lettre de protestation de Claudia Karas, une amie et militante pour la Palestine et pour la paix, contre une initiative de « valeurs » judéo-allemande.

https://www.dw.com/de/gastkommentar-pal%C3%A4stinenser-sind-am-tiefpunkt-angekommen/a-44130983

https://werteinitiative.de/hbs-vollbild-antisemitismus/

. (Texte de la lettre de Claudia Karas, voir la version originale: http://sicht-vom-hochblauen.de/im-schatten-der-ereignisse-vertuscht-und-vergessen-von-evelyn-hecht-galinski/ )

………………..

La politique des Verts dangereuse et inéligible

 

Les Verts en particulier qui ne se couvrent pas de gloire quand il s’agit de politique étrangère, voir leur bashing contre la Russie, contre la Turquie et leur sympathie sans réserve pour Israël, représentent une politique plus que méprisable. Précisément de la part de Rebecca Harms, de Cem Özdemir, de Marieluise Beck et, comme cerise sur le gâteau, de Volker Beck, on n’a jamais perçu un soupçon de critique de la puissance d’occupation d’Israël, c’est pourquoi on peut les qualifier d’hypocrites irréductibles qui poursuivent une politique qui, à mon avis, est dangereuse et inéligible.

 

Ce qui fait école ici, c’est que des personnes plus que controversées se rallient ou des personnes agissant seules du lobby pro-israélien, comme par exemple Malca Goldstein-Wolf contre Roger Walters, sur quoi la chaine ARD empressée et obéissante a déclaré Roger Waters persona non grata et n’a plus diffusé d’émissions avec ce brillant artiste. Cela devrait profondément nous préoccuper car cela peut toucher demain CHACUN d’entre nous, surtout quand des « amis d’Israël » comme Michael Hanefeld du journal FAZ y mettent leur grain de sel.

http://www.faz.net/aktuell/feuilleton/debatten/ard-uebertraegt-konzerte-von-roger-waters-nicht-15313407.html

 

N’oublions pas le spectacle du festival de la Ruhrtriennale où l’administratrice Stefanie Carp s’est ravisée au dernier moment et a renouvelé l’invitation au groupe « Young Fathers » qui avait été décommandé à cause de son soutien de la campagne non-violente du BDS. Le groupe a refusé poliment, à juste titre, car ils n’ont pas besoin de ça! Maintenant l’administratrice est confrontée à toute la saleté du lobby pro-israélien qui exige sa démission. Ce qui est surtout blâmable dans ces incidents, c’est que les responsables politiques sont tout de suite de la partie et participent à ces campagnes de dénigrement.

https://www.dw.com/de/ruhrtriennale-young-fathers-lehnen-wiedereinladung-ab/a-44355679

 

Il est honteux de marginaliser des personnes qui ont encore une conscience

 

Il est honteux qu’en Allemagne, des artistes, des intellectuels et des médias fassent cause commune pour marginaliser d’autres personnes qui ont encore une conscience, soutiennent le mouvement BDS et sont en excellente compagnie comme par exemple Roger Waters, Ken Loach, Desmond Tutu, Stephen Hawking, ainsi que Judith Butler et plus de 1200 autres artistes et intellectuels internationaux. Le soutien s’accroit dans le monde entier et a de plus en plus de succès, ce qui est aussi la raison pour laquelle « l’État juif » dépense des dizaines de millions pour discréditer et anéantir ce mouvement. Roger Waters s’est défendu et a engagé l’un des meilleurs cabinets d’avocats en Allemagne pour intenter une action en justice contre le maire de Munich, Dieter Reiter, qui diffame le mouvement BDS, donc aussi ses partisans, comme antisémites. Le journal bavarois Süddeutsche Zeitung SZ dit la même chose, précisément ce journal qui sous la pression du lobby pro-israélien s’est séparé de son caricaturiste, un des meilleurs en Allemagne, parce que le lobby s’est plaint de sa caricature de Netanyahou et l’avait dénoncée comme antisémite. Heureusement le Conseil allemand de la presse a été d’un tout autre avis et n’a pas jugé le dessin « antisémite ». Mais le SZ avait déjà « crucifié » Hanitzsch et ne s’est même pas excusé publiquement auprès de lui. Qui a de tels collègues n’a plus besoin d’ennemis!

 http://www.sueddeutsche.de/muenchen/waters-reiter-muenchen-1.4018173

 

Ilan Pappé, fils de survivants allemands de la Shoah et citoyen israélien qui enseigne maintenant à Exeter, a tenu vendredi 22 juin à l’université de Tübingen sa conférence spectaculaire sur « 70 ans de Nakba et expulsion de la population autochtone lors de la fondation d’Israël ».Le lobby pro-israélien a voulu l’en empêcher. Le recteur de l’université a été consterné par les tentatives d’interdire la tenue de cette conférence, ce qui, dans ce cas, n’a pas réussi. Ilan Pappé est l’un des intellectuels israéliens les plus éminents et un pionnier avec son livre « Le nettoyage ethnique de la Palestine »; il soutient le mouvement BDS et préconise la solution dite « à un État ». Si toutes les universités tenaient aussi bon contre les attaques contre la liberté d’expression et, comme dans ce cas, « laissaient courir » la consule générale israélienne, il y aurait déjà un grand pas de fait en Allemagne.

https://www.tagblatt.de/Nachrichten/Konsulin-schrieb-an-Rektor-376918.html

 

Rien ne doit être dissimulé ou oublié dans l’ombre des événements.

 

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: