Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

Les droits de l`homme et la liberte pour la Palestine doirent devenir raison d`Etat en Allemagne, Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

Les droits de l’homme et la liberté pour la Palestine doivent devenir raison d’État en Allemagne !

Evelyn Hecht-Galinski – Commentaire du 14 juin 2017

Traduction : Christiane Reynaud

 

Le 14 mai 2017 nous avons commémoré les crimes barbares de la Nakba, la catastrophe pour le peuple palestinien, et l’expulsion de plus de 700 000 Palestiniens de leur terre. La communauté internationale hypocrite, mais surtout l’Allemagne, devrait avoir honte d’avoir toléré ce déplacement forcé de maintenant environ 6 millions de Palestiniens avec leurs descendants lors de la fondation de l’État Juif en 1948, et cela seulement trois ans après la libération d’Auschwitz, et que cette injustice dure encore. Ces personnes déplacées vivent jusqu’à présent en exil et la plupart végètent enfermées dans des camps dans des conditions inhumaines : j’ai pu m’en rendre compte personnellement au Liban.

 

Quand l’Allemagne va-t-elle enfin reconnaître et prendre sa responsabilité pour ce désastre moral ? Cela ne signifie évidemment pas qu’elle doit constamment exiger la solution à deux États qui n’a jamais été voulue et qui est devenue impossible à cause de la colonisation juive de la Palestine. 69 ans d’expulsion et d’humiliation, 50 ans d’occupation juive illégale de la Palestine sont tragiques et uniques, encore et toujours justifiés par la culpabilité de la Shoah et la responsabilité « particulière », la relation « particulière » avec le « peuple juif ». La nouvelle culpabilité qui s’est accumulée et qui est irréparable devrait enfin nous réveiller et nous emplir de honte. On ne peut pas assez le répéter : nous en particulier, mais aussi l’Europe et toute la communauté internationale, nous avons une responsabilité envers les Palestiniens. Sans la Shoah, il n’y aurait jamais eu de partage barbare de la Palestine, ni de « catastrophe » suivie de l’occupation illégale de la Palestine

 

La Shoah n’excuse pas que les anciens persécutés deviennent des persécuteurs et des occupants, ni que les descendants des coupables laissent faire ces coupables à cause de leur mauvaise conscience et du traumatisme de la culpabilité. On ne peut pas et on ne doit pas effacer une faute par une nouvelle faute. Le racisme nazi ne justifie pas le racisme juif.

 

Je suis particulièrement choquée quand je rencontre des jeunes gens qui ont été soumis à un lavage permanent de cerveau par le lobby pro-israélien jusqu’à ce qu’ils soient devenus « compréhensifs » et sans critique envers Israël. Il n’y a pas de culpabilité collective, il ne devrait pas y avoir non plus de philosémitisme collectif qui permette à « l’État Juif » de se faire passer pour un sauveur démocratique qui ait le droit d’occuper la Palestine.  Il n’y a aucune légitimation pour l’occupation juive et la colonisation par « l’État Juif » !

 

Si nous ne voulons pas que l’occupation de la Palestine dure encore cent ans ou une éternité, il n’y a qu’une solution : nous devons enfin assumer notre responsabilité historique et commencer à nous engager pour une Palestine libre et pas seulement par des mots mais aussi par des actes ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Il faut enfin exiger le recul de « l’État Juif » dans les frontières de 1967, la dissolution de toutes les colonies sans exception et enfin obtenir un État d’Israël avec des frontières clairement définies, sans mur et sans postes de contrôle. Mais on n’y arrivera qu’en nous imposant de façon stricte et avec pression, par exemple en bloquant les aides financières et en arrêtant toute coopération avec les occupants juifs jusqu’à ce que ces revendications soient satisfaites. C’est insupportable que 50 ans après le début de l’occupation illégale et 69 ans après la Nakba, cet « État Juif barbare d’occupation » et le régime de Netanyahou puissent avoir l’audace de se targuer d’être au zénith du boom de la construction de colonies.

http://www.zeit.de/politik/ausland/2017-06/israel-westjordanland-siedlungsbau-avigdor-lieberman-proteste

 

Il est plus que temps que « l’alliance occidentale de valeurs » hypocrite s’arrête de bombarder le monde entier avec ses « valeurs » et, par cela même, de provoquer le terrorisme. La haine des Musulmans et l’assimilation de l’Islam et du terrorisme sont devenus une bombe à retardement, un tsunami de la haine. L’islamophobie a remplacé depuis longtemps l’antisémitisme. Cependant on continue de menacer avec le chantage à l’antisémitisme pour détourner l’attention des crimes juifs barbares en Palestine.

 

Précisément en Allemagne on fait l’expérience de cette pression du lobby pro-israélien de près. D’un côté, les Musulmans sont exposés à de plus en plus d’attaques et doivent constamment s’excuser pour des actes de terrorisme ou prendre leurs distances par rapport à ces actes. D’un autre côté, les organisations juives peuvent impunément se solidariser avec les crimes barbares contre le droit international et les droits de l’homme. Ces crimes ont même droit à un large soutien des médias et de la politique pendant que les Palestiniens et les partisans de la Palestine ne bénéficient d’aucune solidarité et encore moins de l’attention des médias et de soutien politique. Au contraire, on nous qualifie tous d’antisémites et d’ennemis des Juifs, alors que les vrais antisémites sont aujourd’hui les meilleurs amis de « l’État Juif ». Cela devrait tous nous inquiéter et nous couvrir de honte !

 

Si l’antisémitisme est devenu le droit d’exister, « l’État Juif » a alors perdu son droit d’exister.

 

La colonisation illégale doit cesser et le droit légitime de retour des réfugiés palestiniens doit enfin être mis en pratique. C’est une grave injustice qu’à cause de la Shoah, CHAQUE citoyen juif ait un « droit de retour » en Palestine alors qu’on refuse aux Palestiniens ce droit légitime. Tant qu’on permettra et pardonnera partialement tous les torts commis par les citoyens juifs, il n’y aura pas de paix en Palestine et cela est exactement l’intention, comme je l’ai déjà écrit il y a quelques années dans mon livre « Israel will alles, nur keinen Frieden ! »[1]

 

Il ne doit pas y avoir de « Grand Israël » entouré de bantoustans dans un prétendu « État palestinien » privé de liberté, avec Jérusalem comme capitale « éternelle indivisible », sous souveraineté et occupation judéo-militaire ! Cette injustice et ces plans d’avenir sionistes ne doivent pas être reconnus et il ne doit pas y avoir de déménagements d’ambassades en signe de reconnaissance. Israël est devenu un « État Juif d’apartheid » sous les yeux de la communauté internationale impuissante. Seuls les Etats-Unis tiennent les cartes en main d’arrêter cette injustice barbare en commençant à bloquer leur aide financière. Mais on est plus loin que jamais de cette possibilité.

 

« L’alliance occidentale de valeurs » ne veut pas non plus vraiment mettre un terme à cette situation car elle voit en « l’État Juif » un combattant exemplaire contre le terrorisme et accepte même « l’israélisation » insidieuse de l’Allemagne en réduisant toujours plus le système de droits. L’Union Chrétienne-Démocrate et l’Union Chrétienne-Sociale, ce « couple idéal » de Bavière, le Ministre de l’Intérieur Herrmann et la « préposée à la burqa » Klöckner se sont déjà fait entendre et plaident pour une « surveillance du voile » pour lutter contre le terrorisme, une méthode qui s’est avérée complètement inefficace mais qui leur sert à créer un climat hostile contre les Musulmans et les réfugiés.

http://www.zeit.de/news/2017-06/12/innere-sicherheit-terrorbekaempfung-im-fokus-der-innenministerkonferenz-12054005

 

Tant que ce ne sera pas rentré dans toutes les têtes que les autochtones indigènes de la Palestine ne sont pas les « Juifs sionistes » mais bien les Palestiniens comme le nom Palestine l’indique clairement, la propagande du lobby pro-israélien trouvera un terrain fertile en Allemagne. Ce lobby a très consciemment réussi à propager la fable sioniste de la terre promise et offerte par Dieu : elle s’est actuellement transformée en un projet politique de colonisation judaïque et a été mise en circulation par beaucoup de philosémites et de Chrétiens sionistes – mais elle a été entre-temps réfutée par des faits et d’innombrables livres -. Je ne peux que le répéter : pourquoi les sionistes et les lobbyistes pro-israéliens ne veulent-ils pas discuter sur ce sujet et veulent-ils au contraire marginaliser et délégitimer les critiques d’Israël juifs ou non-juifs de manière « antisémite-philosémite »? Parce que les sionistes ne craignent rien plus que la vérité !

 

On n’a jamais vraiment négocié avec les Palestiniens et on ne les a jamais acceptés d’égaux à égaux, en tant que partenaires égaux en droits. Toutes les décisions ont été prises sur ce « peuple qui n’existe pas », comme le prétendent les politiciens de « l’État Juif »et leurs émules allemands, et à son détriment. Ainsi le « peuple juif inventé » (selon Shlomo Sand) aurait été opprimé et occupé par les seigneurs barbares d’un « peuple palestinien qui n’existe pas » !

 

Les besoins fondamentaux des Palestiniens, leur liberté, leurs maisons, l’infrastructure, l’agriculture, leur culture, tout a été systématiquement détruit et les « seigneurs occupants juifs » leur ont interdit d’acheter leur PROPRE terre. Ce colonialisme juif est jusqu’à présent unique au monde et cette situation est insupportable !

 

On doit enfin opposer à la plus brutale de toutes les occupations la résistance internationale qu’elle mérite, notamment des sanctions et une tolérance zéro ! L’Allemagne particulièrement devrait jouer le rôle de pionnier, puisque la Chancelière Merkel « sans alternative »  s’élance de sommet en sommet en tant que « femme la plus puissante du monde ». Malheureusement, il ne semble pas que ce soit le cas dans l’Allemagne chrétienne sioniste de Merkel.

 

Le droit légitime d’autodéfense du peuple palestinien occupé doit enfin être reconnu et imposé. Ce ne sont pas les occupants qui ont un droit d’autodéfense, même s’ils s’octroient toujours ce droit avec le soutien des Etats-Unis et de l’Allemagne et l’appliquent avec brutalité. Il est totalement absurde que la résistance palestinienne légitime soit toujours qualifiée de terreur mais que le terrorisme d’État des occupants juifs soit de « l’autodéfense », tout comme les guerres préventives et les assassinats.

 

À nous, en tant que société civile, ne reste que le soutien de la campagne BDS si importante qui devient toujours plus forte et efficace. C’est la raison pour laquelle ce mouvement est de plus en plus détesté par « l’État Juif » et par le lobby pro-israélien, tout comme les ONG et les groupes de défense des droits de l’homme qui ont de plus en plus de difficultés à subsister.

 

« L’État Juif » a aussi réussi à corrompre l’Autorité palestinienne à tel point, qu’elle foule elle-même son propre peuple et ses droits aux pieds et qu’elle harcèle et opprime sa propre société en suivant l’exemple des occupants juifs. Elle est un système de collaboration malléable aux mains du régime de Netanyahou et est toujours prête à négocier jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ni droit ni terre à négocier. Une fois de plus, l’administration du « Abbas de Vichy » a mis, en collaboration avec « l’État Juif » et même sous sa propre pression, le camp de concentration de Gaza dans le noir, en réduisant l’alimentation en électricité, alors que l’unique centrale électrique ne fonctionne plus.

http://www.spiegel.de/politik/ausland/israel-liefert-weniger-strom-nach-gaza-offenbar-auf-bitte-von-mahmoud-abbas-a-1151669.html

 

Tout cela pour accéder au plein pouvoir, éliminer le Hamas et affaiblir son organisation ! L’administration de Abbas sait très bien qu’en cas d’élection libre ses jours de domination seraient comptés, c’est pourquoi elle est du même avis que « l’État Juif » en ce qui concerne la tenue d’élections pour une Palestine libre. En vérité, le Hamas n’est pas une organisation terroriste mais la seule organisation palestinienne de résistance dans la lutte pour une Palestine libre ! Nous constatons aussi la même politique de changement de gouvernement entre autres en Ukraine, en Egypte, au Venezuela et à Gaza : pénurie délibérée des articles de première nécessité et émeutes qui s’en suivent. Cette politique nous conduit tous à la catastrophe du terrorisme et des réfugiés !

 

« L’État Juif », ce barbare « État Juif d’apartheid et d’occupation » et les protagonistes coupables de cette politique belliqueuse et raciste de génocide et de violations des droits de l’homme doivent enfin être jugés par la Cour internationale de Justice de La Haye.

 

Ce jour viendra, même s’il parait être encore loin. Mais jusqu’à présent, aucun régime d’occupation si inhumain n’a pu survivre à long terme. Cela devrait tous nous encourager à lutter pour une raison d’État de responsabilité pour une Palestine libre et à prendre clairement position pour le respect des droits de l’homme et la fin de « l’occupation illégale juive »

 

 

Texte original :

http://sicht-vom-hochblauen.de/menschenrechte-und-freiheit-fuer-palaestina-als-deutsche-staatsraeson/

 

[1] Israël veut tout sauf la paix

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: