Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

L’intégrité territoriale pour tous les États ! Evelyn Hecht-Galinski

L’intégrité territoriale pour tous les États !

 

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 4 septembre 2019

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/territoriale-integritaet-fuer-alle-staaten-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction: Christiane Reynaud

 

Que doit-on encore penser de l’expression « intégrité territoriale » quand le régime de Netanyahou la transgresse constamment et se réfère à la menace et à la « légitime défense » ? L’intégrité territoriale est-elle tacitement abrogée quand ce sont les sionistes qui la transgressent? Il semble que ce soit le cas, vu les attaques constantes d’Israël contre les États souverains voisins. Une semaine après l’autre, Israël tente par tous les moyens d’attiser des conflits. Ils lancent sans cesse des attaques aériennes contre le Hezbollah au Liban, puis contre Assad en Syrie, puis contre l’Iraq. Ils s’arrogent le droit de « surveiller » les habitants et l’espace aérien étranger avec des drones. On tente tout pour préparer une guerre contre l’Iran et le Liban avec cette politique de provocations et de piques qui ne recule même pas devant des victimes humaines. Le régime de Netanyahou utilise aussi la guerre psychologique, et n’hésite pas à faire une mise en scène avec du sang artificiel pour suggérer au public une attaque du Hezbollah avec des victimes israéliennes, ce qui n’a pas eu lieu ! Ce régime et son « armée de défense » ne reculent devant rien pour arriver à leur but.

https://apps.derstandard.at/privacywall/story/2000108131936/israel-soll-verluste-nach-hisbollah-angriff-inszeniert-haben

 

La nouvelle religion d’État du régime israélien de terrorisme d’État

 

Cette « armée de défense » juive qui fait des rafles, commet des assassinats ciblés, procède à la démolition de maisons et assure l’occupation de la Palestine pour le compte du « régime juif de terrorisme d’État », est entre-temps devenue un pôle d’attraction pour les jeunes Juifs de la diaspora. Dans le monde entier, la propagande juive présente cette armée aux jeunes Juifs comme une nouvelle religion d’État. A l’aide de campagnes massives, on racole pour une « année sabbatique » dans la « plus morale de toutes les armées de défense » pour exhorter les jeunes Juifs de la diaspora à s’allier à « l’État juif ». Ce genre de prosélytisme pour cette nouvelle « religion d’État », ici aussi en Allemagne, devrait être proscrit exactement comme le recrutement de combattants syriens. S’il s’agissait d’un État musulman, on aurait certainement mis tout de suite un terme à cet agissement. Mais comme il s’agit de l’Armée de défense d’Israël IDF avec laquelle la Bundeswehr allemande entretient des liens si étroits, ce recrutement de la « Légion étrangère juive » est tacitement toléré ou même pas recensé.

 

Alors que l’on permet complaisamment au lobby pro-israélien, de même qu’aux « commissaires à l’antisémitisme » qui ont énormément proliféré, au Conseil central des Juifs ou aux autres « chrétiens sionistes » de mettre les manuels scolaires et les enseignants sur la  « ligne d’Israël », on devrait enfin mettre fin aux doubles standards qui diffament les établissements scolaires musulmans alors que les écoles et la propagande politique juives peuvent toujours être assurées de la solidarité « judéo-chrétienne ».

 

Être le porte-parole de la politique israélienne contraire au droit international ne fait pas partie des « valeurs » constamment prônées par les politiciens : on devrait, au contraire, immédiatement y couper court ! Il ne doit pas y avoir de recrutement pour des armées étrangères sur le sol allemand et cela inclut aussi « l’État juif » et l’IDF, car c’est précisément cette armée qui se sert d’armes et de soldats pour maintenir l’occupation illégale. Cela signifie : ces crimes contraires au droit international ne doivent pas être soutenus à partir du sol allemand. Ce soutien d’Israël ne contribue pas à assurer la paix mais entraine l’Allemagne dans une nouvelle culpabilité. C’est pourquoi il ne doit pas y avoir de raison d’État allemande pour une loyauté inébranlable  envers « l’État juif » aux dépens des Palestiniens.

 

Annexion « avec l’aide de Dieu »

 

Depuis des années déjà, Israël essaie d’entrainer les Etats-Unis dans une guerre contre l’Iran. Alors que le président américain Trump évite la guerre pour sa campagne électorale, son collègue Netanyahou semble avoir besoin de la guerre pour rendre sa campagne électorale plus sanglante. Il annonce actuellement à son « peuple élu » que les colonies ne seront pas évacuées pour que les 600 000 colons de Cisjordanie et de Jérusalem-Est occupées puissent être sûrs de leur « droit éternel au séjour ». Avec le slogan « C’est notre pays » il fait prévaloir son droit à annexer les colonies juives et veut s’engager « avec l’aide de Dieu » à obtenir la souveraineté de toutes les colonies sur la terre « biblique » d’Israël.

 

Compte tenu de l’impunité et du fait que la communauté internationale détourne le regard, il semble très probable qu’il s’approche de plus en plus de la « solution finale de la cause palestinienne ». Par ce « traitement spécial » quand il s’agit de « l’État juif », même les lois perdent leur validité et sont détournées ! Les crimes israéliens sont systématiquement tolérés depuis des décennies pendant que l’ONU et l’UE abandonnent le peuple palestinien à l’injustice.

 

Par la déclaration de John Dugard, l’avocat sud-africain renommé, auprès du Deutschlandfunk on a appris des faits qui jettent un froid sur le pouvoir de « l’État juif ». Lors d’entretiens secrets et sous pression, la procureure générale de la Cour internationale de Justice de La Haye, Fatou Bensouda, a été amenée à suspendre l’enquête demandée par l’Autorité palestinienne sur les crimes d’Israël.

 

„Feu vert“ pour une injustice criante

 

Si les gouvernements juifs obtiennent le « feu vert » du Tribunal international du droit de la mer pour une injustice qui dure depuis des décennies, que peut-on encore attendre des politiciens et des gouvernements ?

 

Précisément le gouvernement allemand et le président fédéral allemand devraient être conscients de la responsabilité qu’ils ont aussi pour le peuple palestinien, les dernières victimes du régime nazi ! Les mots fervents du président fédéral Steinmeier à l’occasion de la commémoration générale de l’invasion allemande de la Pologne par laquelle la Seconde Guerre mondiale a débuté il y a 80 ans, n’étaient guère dignes de foi quand on voit la triste réalité.

 

Quand Steinmeier demande pardon pour les crimes et la culpabilité historique de l’Allemagne et souligne les souffrances des victimes, il serait temps de se pencher sur la fondation de « l’Etat juif » d’Israël et l’expulsion des Palestiniens de leur patrie, car sans l’Holocauste, cela ne serait pas pensable. Il en est de même pour le vice-président des Etats-Unis Pence qui prononça ces mots lors de cette même cérémonie commémorative : « La liberté est la destinée de toute l’humanité ». Malheureusement, le gouvernement américain a activement contribué à ce que les Palestiniens qui doivent vivre sous l’occupation judéo-sioniste, soient privés de cette liberté.

 

Motif raciste pour le désintérêt envers les Palestiniens

 

Oui, l’Holocauste a aussi fait des Palestiniens des victimes. Mais l’Allemagne ne prend pas cette culpabilité en considération quand on voit la politique partiale à l’égard de « l’État juif » et le désintérêt manifestement raciste envers les Palestiniens et leur revendication à l’autodétermination et à la liberté,  et ce malgré la répétition insistante de la formule de la « solution à deux États » que ni le régime de Netanyahou ni les régimes précédents ne veulent pas et n’ont jamais voulu.

 

Steinmeier serait bien avisé d’enfin reconnaître la culpabilité et la responsabilité envers les Palestiniens et cela lors d’un discours en Palestine illégalement occupée. L’arrogance allemande qui fait des distinctions dans l’estimation des victimes est une honte. Alors que les victimes juives et leurs descendants sont partialement soutenus envers et contre tout, on trouve cela superflu pour les Palestiniens. On considère toujours les agresseurs juifs sionistes comme étant dans leur droit alors qu’on soupçonne toujours les Palestiniens de terrorisme. Ici, la hasbara,  la propagande sioniste,  a très bien réussi à incruster cette déviation de la culpabilité dans les cerveaux des politiciens. L’Allemagne a tellement intériorisé sa culpabilité et son devoir d’expiation que les « groupes du lobby juif » n’ont aucune difficulté à exploiter ce comportement.

 

Alors que nous soutenons pleinement les agressions de l’OTAN et nous complaisons dans la complicité avec les Etats-Unis, nous faisons constamment de la Russie l’ennemie déclarée. Dans le cas de la Crimée russe, on fait appel au droit international et l’interprète avec partialité, dans le cas de l’occupation illégale de la Palestine, il ne joue aucun rôle ! Alors qu’on décide facilement de soumettre la Russie et l’Iran à des sanctions, on considère celles-ci contre « l’État juif » comme un sacrilège d’antisémitisme.

 

La culpabilité allemande est indivisible

Comment l’Allemagne a-t-elle pu admettre que la Russie soit exclue lors de la commémoration en Pologne et avant, de la commémoration de la libération d’Auschwitz ? Est-ce que ce ne sont pas des soldats soviétiques qui ont libéré Auschwitz et la Russie n’a-t-elle pas eu à déplorer 27 millions de victimes de guerre ? La culpabilité allemande est indivisible et ne peut pas être exploitée à volonté comme la propagande sioniste le fait où le « pacte de non-agression germano-soviétique » apparaît actuellement de façon aléatoire dans les médias en tant que « pacte Hitler-Staline ».

https://www.freidenker.org/?p=6850

 

Pratiquer une politique de paix signifie que la Russie d’aujourd’hui, sous le président Poutine, doit être notre partenaire. Ni Trump ni Netanyahou ne remplissent ce rôle. Le risque croît que leur politique nous entraîne de plus en plus dans des guerres et des actions contraires au droit international qui transforment le « PLUS JAMAIS » en un « ENCORE ET TOUJOURS ».

 

Le droit international devrait être respecté par tous les pays, naturellement aussi  par l’Etat juif. L’intégrité territoriale s’applique à tous les États, y compris ceux qui sont attaqués arbitrairement par « l’État juif ». L’Allemagne a aussi la responsabilité d’empêcher ces attaques.

 

 

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: