Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

„Ne craignez point!“ Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

„Ne craignez point!“

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire diu 27 décembre 2017

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/fuerchtet-euch-nicht-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction : Christiane Reynaud

 

Cette parole de l’ange dans l’Évangile selon Saint Luc m’impressionne aussi, même en tant que non-croyante, car elle exprime exactement ce qui devrait tous nous concerner, c’est-à-dire ne pas avoir peur de dire la vérité, même quand il s’agit de « l’État Juif » et de l’occupation juive illégale de la Palestine. Et cela même en cas d’éventuelles nouvelles lois qui tenteront d’élever les Juifs par philosémitisme et de les mettre sur un piédestal spécial et exceptionnel pour qu’une fois pour toutes, toute une critique de la politique d’occupation juive puisse être qualifiée de « haine des Juifs ».

 

Les représentants du lobby pro-israélien et leurs acolytes dans la politique et les médias veulent faire de nous tous des antisémites. Ce ne sont pas les manifestations légitimes contre la décision de Trump au sujet de Jérusalem ni même de brûler les symboles à l’étoile de David qui sont le problème, mais Schuster, le président du Conseil central, avec son exigence envers l’Europe et l’Allemagne de reconnaître aussi Jérusalem comme capitale indivisible de « l’État Juif ». L’impertinence avec laquelle ce représentant de la communauté juive en Allemagne appelle ouvertement et sans vergogne à violer le droit international nous laisse pantois! Ne se sent-il pas obligé envers la Loi fondamentale allemande ou a-t-il, en tant que porte-parole connu de « l’État Juif », perdu tout sens du droit international et des lois ? C’est un affront contre le gouvernement allemand, qui devrait rejeter immédiatement et résolument cette demande, ou bien ce gouvernement de Merkel a-t-il peur de répondre ? Merkel en particulier, en tant que chrétienne sioniste qui connaît bien sa Bible devrait suivre l’Évangile de Saint Luc, ne pas avoir peur et réagir en conséquence.

 

Si Schuster réclame maintenant une modification de la loi qui ferait du fait de brûler des drapeaux ou des pseudo-drapeaux une infraction pénale il faudrait qu’il freine son zèle arrogant et commence plutôt à s’occuper du droit international et des droits de l’homme.

L’accent n’est pas mis sur le droit à l’existence de « l’État juif », mais sur la reconnaissance du droit d’exister de la Palestine, un État doté d’une capitale, Jérusalem.

 

Il n’est pas étonnant non plus que parmi les neuf petits États dépendants des Etats-Unis qui ont voté aux Nations Unies en faveur de la décision de Trump sur Jérusalem, il y ait eu aussi le Guatemala dont le Président Jimmy Morales obéit malheureusement aux Etats-Unis et veut déplacer l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem. Je rappelle dans ce contexte qu’Israël a été, comme chacun sait, un trafiquant d’armes de bonne volonté par rapport à l’ancienne dictature pour exterminer la population indigène du Guatemala.  Le rôle bien documenté d’Israël dans la guerre sale au Guatemala qui a fait plus de 200 000 morts n’a pas été poursuivi en justice. C’est en effet une spécialité du « régime d’apartheid juif » d’exporter ses armes qui ont fait leurs preuves.

http://www.gegenfrage.com/israels-buergerkrieg-guatemala/

https://deutsch.rt.com/der-nahe-osten/52236-israel-fast-100-prozent-waffenexporte/

 

En ce qui concerne le « Veau d’or Jérusalem » je recommande la lecture de l’excellent article de Omri Boehm dans Zeit Online qui remet « l’identification exaltée  des Israéliens pour leur capitale à sa place. Il s’agit au contraire d’un messianisme idolâtre ».

http://www.zeit.de/2017/53/israel-jerusalem-hauptstadt-theologie

 

Schuster joue aussi un rôle très dangereux dans la crise des réfugiés car il a très tôt pris la position de l’Union chrétienne-sociale pour la « limite supérieure » et ne s’est pas lassé de mettre en garde contre l’antisémitisme musulman soi-disant « importé ». Nous constatons déjà depuis longtemps les effets de la haine de l’Islam et du climat contre les musulmans. De cette façon, Schuster adopte aussi la position de l’AfD et joue « le Gauland ». Contrairement aux représentants chrétiens, qui se comportent de manière beaucoup plus modérée, le Conseil Central des Juifs et d’autres fonctionnaires juifs jouent un rôle plus que dangereux, qui ne fait qu’engendrer des préjugés.

 

Alors que pour Schuster Noel n’est pas une fête « simple » parce que Jésus est né Juif mais qu’il a ensuite, comme Schuster le croit, pris une position critique vis-à-vis du judaïsme, la fête de Noel est pour moi le symbole que Jésus a été le premier dissident et Palestinien et qu’il n’aurait aujourd’hui certainement pas peur de critiquer l’occupation juive illégale de la Palestine.

 

Le Pape François a exprimé mes pensées en comparant les parents de Jésus aux réfugiés d’aujourd’hui et je me suis demandé si Marie et Joseph auraient vraiment pu passer le poste de contrôle israélien et entrer à Bethléem occupée. Et que serait-il alors arrivé à Jésus ?

http://noch.info/2015/12/wenn-maria-und-josef-heute-auf-den-weg-nach-bethlehem-waehren/

 

« L’État Juif » qui refuse aux Palestiniens leur droit légal au retour et reconduit les réfugiés noirs dans leurs patries a perdu le droit de servir de modèle. Mais le Président Schuster ne se penche pas sur ces questions, préfère dresser un portrait à la gloire de « l’État Juif » et réclame une « israélisation » de l’Allemagne, ce que nous ne devons pas permettre.

http://www.zeit.de/politik/ausland/2017-11/israel-benjamin-netanjahu-fluechtlinge-abschieben-asylpolitik

 

« Ne craignez point» car, en ce qui concerne la Palestine, le loi et les faits sont de notre côté. C’est pour cela que les sionistes ne craignent rien plus que la vérité et veulent éviter toute discussion ! Ils craignent que leurs affirmations dérisoires soient démasquées.

 

La veille de Noel j’ai eu l’occasion de choisir une piède de musique dans l’émission classique de la station SWR2. J’ai choisi « Le chant des persécutés dans la tour » de Mahler avec son texte « Elles sont libres, les pensées ». Ce titre convenait parfaitement pour mes vœux de Noel aux amis persécutés de Palestine.

https://www.youtube.com/watch?v=DA2YgL4mvdc

 

Justement à la veille de Noel, je me suis adressée à mes nombreux amis palestiniens chrétiens de Bethléem occupée, de Beth Sahour et de Beth Shala, et particulièrement à mon ami Mazen Qumsieh avec qui je suis liée d’une amitié de longue date et pour qui j’ai écrit la préface de son livre « Kanaan : Ein gemeinsames Land, Menschenrechte und der israelisch-palästinensische Konflikt » paru en allemand chez l’éditeur Zambon. Un livre important et hautement recommandé.

http://zambon.net/index.php?id=38

 

Mazen Qumsieh est pour moi un exemple remarquable à suivre pour un travail politique et social en Palestine illégalement occupée. Il a consacré toute sa vie à la lutte pour une Palestine libre et s’engage comme moi pour un État palestinien. Mazen, lui, n’a pas peur !

http://www.schattenblick.de/infopool/politik/redakt/intv0003.html

https://desertpeace.wordpress.com/2017/12/27/not-all-cartoons-are-meant-to-be-funny-a-sad-christmas-in-bethlehem-this-year/

 

 

Noel 2017 a été un triste symbole de l’occupation persistante et de la séparation arbitraire des familles de Gaza et du reste de la Palestine occupée. De nombreux Chrétiens et aussi des Musulmans ont essayé d’obtenir une autorisation de voyage de Gaza à Bethléem, la plupart du temps en vain. Ce qui autrefois était assez facile de voyager de Gaza à Ramallah ou à Bethléem est devenu impossible à cause des chicanes de pire en pire du régime de Netanyahou. De cette façon, on favorise la frustration et le désespoir, dans le seul but, que les Palestiniens chrétiens ou musulmans soient forcés de cesser de lutter et qu’ils aident à la victoire finale de « Eretz Israël » et le « Grand Israël », ce qui était prévu dès le début ! Ensemble, nous devons empêcher cela !

 

« Ne craignez point » !

 

 

Elles sont libres, les pensées…

 

Elles sont libres, les pensées Personne ne peut les arrêter Car elles peuvent s’envoler Comme une ombre dans l’obscurité Personne ne peut les deviner Personne ne peut les traquer Rien ne peut les tuer :

 

Elles sont libres, les pensées

 

Je pense ce que je veux Et ce qui me rend heureux Mais tout ça en silence A ma convenance. Mon désir, ma volonté Personne ne peut les réfuter C’est ma réalité :

 

Elles sont libres, les pensées

 

Et si l’on me jetait Dans un cachot profond, Aucun mur épais Ne sera jamais mon horizon. Car toutes mes pensées Abattent les murs, elles sont les clés De ma réalité :

 

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: