PLUS JAMAIS ÇA! Et pas seulement Auschwitz! Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

PLUS JAMAIS ÇA! Et pas seulement Auschwitz!

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 22 janvier 2020

Texte original: http://sicht-vom-hochblauen.de/nie-wieder-und-das-gilt-nicht-nur-fuer-auschwitz-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction: Christiane Reynaud

 

Le 27 janvier, quand les chefs d’État du monde se mettront en route pour commémorer à Jérusalem les victimes du national-socialisme et la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, on pourra être sûr d’une chose: ils feront partie d’une mise en scène inédite du régime d’occupation juif sioniste.

Un événement „extraordinaire“

Comme l’a rapporté Haaretz, Moshe Leon, le maire de Jérusalem, a invité les participants au Forum mondial sur l’Holocauste qui a lieu cette semaine à Jérusalem, à un événement de circonstance „extraordinaire“, avec musique en direct et DJ, dans une grotte sous la vieille ville. Cette grotte de Sédécias, connue aussi sous le nom de „carrière de Salomon“, est exploitée par  la Société de développement de Jérusalem-Est (un organisme de „judaïsation“ de Jérusalem). Lorsque le projet d’invitation a été par hasard ébruité, on a tenté de minimiser la fête comme n‘étant qu’un projet qui a été envoyé à la presse, alors que la version officielle ne mentionne ni DJ ni „after-party“ https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-j-lem-mayor-invites-holocaust-forum-attendees-to-cocktail-party-complete-with-dj-1.8414774

Auschwitz, synonyme d’exclusivité

Quatre jours avant cet anniversaire, une cérémonie de commémoration aura lieu à Yad Vashem, visant à rappeler qu’Auschwitz doit rester dans les mémoires comme synonyme d’exclusivité. En effet, Auschwitz et le système industriel de persécussion et d’extermination des Juifs en Allemagne nazie sont uniques mais néanmoins comparables à des crimes et génocides ultérieurs. Il ne s’agit nullement de contrepeser quand on compare – je dis bien „comparer“ et non pas „mettre sur le même plan“ – la persécution des Juifs avec l’expulsion et l’occupation permanentes en Palestine. Cela doit être permis, 75 ans après la libération d’Auschwitz et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Une commémoration plus que douteuse

Cette commémoration est plus que douteuse quand on souligne aujourd’hui qu’à l’occasion du 75ème anniversaire, les représentants des États alliés des puissances victorieuses qui ont libéré le monde de l’Holocauste vont tenir leurs discours avec l’Allemagne coupable qui a reconnu sa culpabilité et avec Israël en tant que représentant de la „nation juive“.

Le bashing des Turcs et le terrorisme d’État israélien

Seulement peu d’États et de personnes ont accordé une protection aux Juifs contre la persécution, les ont abrités et les ont préservés de l’extermination. Je voudrais évoquer explicitement la Turquie qui a offert un refuge à beaucoup de Juifs et les a sauvés de la poursuite. N’oublions pas que le Turquie a accueilli actuellement environ 3,8 millions de réfugiés syriens. Le régime de Netanyahou ne devrait pas l’oublier non plus quand il attaque le gouvernement turc qui, sous Erdoğan, est l’un des rares à constamment critiquer les crimes de l’occupation illégale et ses conséquences. Erdoğan a en effet raison quand il compare le camp de concentration de Gaza à l’Holocauste et qu’il attaque le „terrorisme d’État“ israélien. On applique les règles les plus dures à la Turquie et les médias  rivalisent de zèle dans la critique d’Erdoğan et le bashing des Turcs alors qu’Israël et les Juifs sont mis sur un piedestal et protégés comme des „trésors“. L’Allemagne qui a accueilli elle-même tant de réfugiés, devrait soutenir la Turquie dans son aspiration à une adhésion à l’UE au lieu de la refuser. Les Musulmans sont dans une situation difficile dans la société, ils sont marginalisés, diffamés et attaqués. Alors qu‘on exagère largement sur l’antisémitisme et que les commissaires à l’antisémitisme de presque tous les États fédéraux éludent le problème principal, la critique justifiée de la politique israélienne est stigmatisée par tous les moyens en tant qu‘antisémitisme pour la faire taire à jamais. Dans le même contexte, on diabolise les Musulmans comme nouveaux antisémites parce qu’ils ne veulent plus accepter tacitement les crimes de l’occupation visibles pour tous, dans „l’État juif“. La haine de l’islam s’est installée depuis longtemps en Allemagne et nous devons la combattre. Les Musulmans,sont-ils les nouveaux Juifs? C’est justement le souvenir d’Auschwitz qui impose de lutter contre l’islamophobie régnante et de se solidariser avec les Musulmans plutôt qu’avec les crimes juifs contre le droit international.

https://www.timesofisrael.com/israel-angrily-rejects-holocaust-gaza-comparison-from-turkeys-erdogan/

onhttps://ahvalnews.com/turkey-israel/turkey-opposed-anyone-stands-israel-says-erdogan

https://www.globalresearch.ca/secret-history-the-u-s-supported-and-inspired-the-nazis/5439236

https://time.com/5684506/munich-appeasement/

https://www.zeit.de/gesellschaft/zeitgeschehen/2017-10/islamophobie-mitte-afd-medien-islam-3-02/komplettansicht

Les Alliés n’avaient-ils pas refusé d’accueillir des réfugiés juifs et n’avaient-ils pas été aveugles à la persécution des Juifs? Grâce à qui Hitler avait-il pu devenir si fort et qui l’avait soutenu financièrement et idéologiquement, lui et son régime nazi? Le Britannique Chamberlain et Pétain avec le gouvernement de Vichy en France, Mussolini et Franco comme alliés, ont beaucoup contribué à sa force, sa puissance de combat et aux conditions de guerre. Les grandes entreprises américaines et internationales, en partie antisémites convaincues, étaient tout feu, tout flamme pour Hitler et ses sbires.

https://www.tagesspiegel.de/politik/rassismus-und-antisemitismus-in-deutschland-muslime-sind-die-neuen-juden/10669820.html

https://www.sueddeutsche.de/leben/historie-hitlers-handlanger-1.2495825

https://www.sueddeutsche.de/politik/spanien-buergerkrieg-als-hitler-fuer-franco-morden-liess-1.1120733

http://sauber.50webs.com/kapital/

L’antisémitisme transformé en philosémitisme

L’industrie et les banques allemandes qui, aujourd’hui, ferment honteusement les comptes des Juifs et des organisations qui critiquent Israël, et rivalisent dans leurs marques d‘amitié pour „l’État juif“, prônent ainsi un nouvel antisémitisme; ils sont l’exemple même de la façon dont l’antisémitisme s’est transformé en philosémitisme.

Le mythe du „peuple juif“

Alors que l’establishement judéo-sioniste, de la gauche à la droite, nie jusqu’aujourd’hui la Nakba, la catastrophe des Palestiniens lors de la fondation de l’État d’Israël en 1948, et ne veut pas reconnaître que ce peuple autochtone palestinien a été expulsé et exproprié, dans l’intention d‘effacer son identité, on a inventé le mythe du „peuple juif“ et on l‘a créé. Le judaïsme est une religion comme une autre et en aucun cas un „peuple“, comme Shlomo Sand l’a si bien démontré dans son livre. Mais ce n’est qu’avec ce mythe que le régime sioniste a pu faire avancer la reconnaissance de l’existence d’un „État juif“ avec la judaïsation permanente de la Palestine comme raison d’État.

https://www.fr.de/kultur/literatur/gibt-kein-juedisches-volk-11684648.html

Pas de „raison d’État allemande“ pour „l‘État juif“

Comment peut-on, 75 ans après Auschwitz, reconnaître un État d’apartheid juif qui, à l’aide d‘une loi sur la Nakba, refuse des fonds publics aux institutions culturelles et éducatives qui rappellent les atrocités que des Israéliens ont fait subir aux Palestiniens et qui fait des tentatives minables de réécrire l’Histoire et d’en occulter et de nier des chapitres? Telle est la loi des États-nations, une loi totalement partiale et discriminatoire qui marginalise sciemment des minorités et favorise la population juive. Avec cette loi raciale et ce modèle d’apartheid, „l’État juif“ est définitivement devenu une ethnocratie exclusivement pour les Juifs que la chancelière a déclarée être „raison d’État allemande“ et dont les Allemands ont reconnu à tort le „droit d’exister“.

https://www.deutschlandfunk.de/nationalstaatsgesetz-in-israel-demokratie-nur-fuer-die.799.de.html?dram:article_id=424663

„L‘État juif“ tente de tous nous faire taire

Les Juifs ont-ils oublié l’Holocauste quand, en tant que descendants des victimes, ils persécutent les Palestiniens, poursuivent les militants des droits de l’homme et les partisans du BDS et que la communauté internationale hypocrite laisse commettre ces crimes sous prétexte d’un travail de mémoire. Non, nous avons tous le devoir d’aider les Palestiniens à regagner leur liberté parce que nous n’avons pas le droit de les laisser rester les dernières victimes perdantes et tout à fait innocentes de l‘Holocauste. „L’État juif“ tente de tous nous faire taire pour pouvoir continuer en toute tranquilité à cacher et à commettre des crimes, maintenant encore fortifié par les États-Unis et le gouvernement de Trump, ses aides empressés.

Dégoûtés par ce lobbyisme

Pourquoi le ministère israélien des Affaires stratégiques qui mène la campagne internationale de dénigrement contre le mouvement BDS non-violent grandissant, finance-t-il sa propagande anti-BDS dans les principales agences de presse et achète-t-il des colonnes dans les journaux traditionnels israéliens pour y propager ses messages sous couvert d’objectivité dans des articles payés? On trouve aussi cette influence du lobby pro-israélien dans les médias dominants allemands. Le régime sioniste et ses lobbyistes tentent de plus en plus d’influencer l’opinion mais les lecteurs et les consommateurs de médias sont de plus en plus sur leur garde, ils sont dégoûtés par ce lobbyisme et s’informent dans des médias sérieux sur internet. Et c’est précisément ce qui enfonce une épine dans le pied des lobbyistes, car ils sont conscients du danger de cette concurrence. Les médias, les politiciens et le lobby ne devraient pas être si bêtes de croire que nous ne soyons pas capables de faire la part des choses dans ce que nous offre internet. Nous remarquons très vite quand on nous sert de la propagande „hasbara“, de plus en plus souvent aussi après des voyages de journalistes payés par le ministère des Affaires étrangères israélien. Même si le ministère est très fier d’avoir mis en place un „réseau“ d’organisations nationales et internationales pour imposer sa politique, cela ne rend pas cet État d’apartheid plus démocratique, même si on nous le rabâche constamment. En fin de compte, cela ne leur profitera pas mais leur fera seulement du tort et les démasquera comme les éternels occupants illégaux de la Palestine.

https://www.972mag.com/anti-bds-propaganda-ministry-media/

A la fin, la vérité triumphera

Peu importe combien d’articles de propagande, de lettres de lecteurs et de menaces sont publiés contre nous, à la fin la vérité qui ne peut pas être occultée éternellement, triumphera.

75 ans après la libération d’Auschwitz, il est temps d’honorer les personnes qui ont caché des Juifs au péril de leur vie et les ont aidé. Pas besoin de stèles ni de monuments, mais le souvenir pour les Justes en Allemagne comme un rappel pour un „PLUS JAMAIS ÇA “ mais aussi un „PLUS JAMAIS ÇA“ quand des Palestiniens et des Musulmans sont concernés! C’est pourquoi je voudrais remémorer le message que nous a laissé mon père Heinz Galinski: „Je n’ai pas survécu à Auschwitz pour me taire devant de nouvelles injustices“.

Ne pas se taire quand „l’État juif“ commet des injustices

Les libérateurs d’Auschwitz devraient aussi y penser quand ils se rencontrent à Yad Vashem pour la commémoration et ne pas se taire devant les injustices, même pas et particulièrement quand l’État juif  les commet.

Plus jamais ça, et cela ne concerne pas seulement Auschwitz!

———————————–

Poème d’Erich Fried

Das Bittere

Du willst mich nicht hören

denn du willst dir nicht rauben lassen

das von dem ich dir sage

es ist ein Unrecht.

Glaubst du ich sage es leichthin

und ohne Zögern?

 

Glaubst du es macht mir Spaß

gegen Menschen zu sprechen

von denen viele nur

durch Verfolgung und Verzweiflung

auf den Irrweg getrieben wurden

auf dem sie verrannt sind?

 

Glaubst du es ist sehr leicht

zu rufen in alle vier Winde

daß einige meiner Verwandten

die der S.S. entgingen

das Tun ihrer Mörder

zu ihrem Vorbild nahmen?

Ich sage das fast so ungern

wie du es hörst

 

Glaubst du es läßt mich kalt

einen Brief zu bekommen

von einer alten Mutter

deren drei Söhne

in Auschwitz vergast worden sind

und die mich fragt

wie könne ich sprechen gegen meine eigenen Leute

da schon so viel Blut vergossen wurde

von unserem Blut?

 

Zwar weiß ich daß ich nicht wirklich

gegen die Juden spreche

sondern nur gegen den Irrweg

jener Juden

die glauben auf Verbrechen

gegen die Palästinenser

läßt sich ein Land

und eine Zukunft bauen

 

Zwar weiß ich daß ich versuche

die Juden in Israel und

ihre Kinder retten zu helfen

indem ich beizeiten

Klage erhebe

gegen jene Verbrechen

begangen in ihrem Namen

die sonst ihr Untergang werden

 

Doch vor dem Brief

der Frau mit den toten Söhnen

ist es kein Trost

daß ich es besser weiß

 

 

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: