Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

Que peut-il y avoir de mal dans le campagne BDS? Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

Que peut-il y avoir de mal dans la campagne BDS ?

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 17 janvier 2018

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/kann-denn-bds-suende-sein-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction : Christiane Reynaud

 

Peut-il vraiment y avoir quelque chose de répréhensif à ce qu’un mouvement tente à l’aide de boycott, de désinvestissement et de sanctions (la campagne BDS) de soutenir le peuple palestinien occupé depuis 70 ans ?

 

La fondation de la campagne non-violente BDS est basée sur un appel de la société civile palestinienne inspiré par la lutte des Sud-Africains d’exercer de la pression sur Israël à l’aide de boycott, de désinvestissement et de sanctions jusqu’à ce que « l’État Juif » respecte le droit international et mette fin à l’occupation illégale de la Palestine.

 

L’exemple de l’Afrique du Sud et le succès de la lutte contre l’apartheid illustrent l’efficacité de cette campagne pacifique, avec laquelle un système peut être renversé seulement par pression économique et culturelle.

 

« L’État Juif » est un système d’apartheid qui devrait faire rougir de honte tout citoyen juif honnête qui défend encore ce système. Dans cet État il y a des rues  « seulement pour les Juifs » et les occupants juifs règnent sur un peuple occupé avec une brutalité sans pareille au monde parmi les États soi-disant démocratiques.

 

Depuis des décennies, « l’État Juif » ignore les résolutions de l’ONU qui attestent que l’établissement de colonies dans les territoires occupés palestiniens est contraire au droit international humanitaire.

 

Pour mettre fin à ce non-respect des droits, il serait temps que la communauté des États membres de l’ONU se décide enfin à soutenir la campagne BDS car c’est seulement ce soutien efficace qui viendra à bout de ces violations du droit. Après tout, les États doivent se conformer au droit international dont ils aiment tant se servir quand il s’agit de boycotter d’autres États, comme par exemple la Russie.

 

Malheureusement, la réalité avec cette communauté internationale hypocrite est dépitante. Depuis des décennies, elle reste les bras croisés quand « l’État Juif » colonise illégalement les terres volées, exploite ses ressources et détruit les maisons palestiniennes. Les conséquences désastreuses pour le peuple palestinien sont évidentes.

 

Les Palestiniens n’ont plus accès à l’eau, à leurs terres fertiles et leurs récoltes qui leur sont détruites par des colons maraudeurs qui arrachent leurs oliviers, comme cela vient à nouveau d’arriver. Cela a pour conséquence que le niveau de vie devient de plus en plus misérable, les soins médicaux de pire en pire et le chômage augmente, ce qui oblige beaucoup de Palestiniens à s’embaucher comme travailleurs forcés chez les occupants détestés qui peuvent alors se vanter avec quelle « générosité » ils traitent leurs travailleurs palestiniens : un cynisme sans pareil. On peut bien imaginer que ces crimes d’occupation entraînent une frustration compréhensible chez les jeunes Palestiniens qui, dès le berceau, ne connaissent rien d’autre que les bottes des oppresseurs. La vie est encore plus misérable dans la bande de Gaza verrouillée par Israël où le peuple végète dans des conditions impitoyables, enfermé et maltraité de tous les côtés.

 

Alors que l’économie palestinienne est dans un état catastrophique, une société coloniale florissante s’est établie sur le dos des Palestiniens.

 

L’infrastructure des colonies « seulement pour les Juifs » a divisé le pays à tel point que la mobilité des Palestiniens est si réduite qu’une vie dans la dignité et sans peur n’est presque plus possible. Le régime d’occupation juif a, depuis 1967, consolidé son gouvernement militaire avec plus de 1.700 décrets militaires, « lois » qui restreignent et criminalisent pratiquement toutes les activités palestiniennes.

 

Depuis que le président américain Trump est au gouvernail, qu’il a déclaré reconnaître Jérusalem comme capitale de « l’État Juif » et annoncé que l’ambassade américaine irait s’y installer, le régime de Netanyahou ne peut plus contenir son euphorie et crée de nouveaux faits accomplis comme récemment l’autorisation de construire des milliers de nouvelles unités de logement et l’adoption de nouvelles lois qui rendent la coexistence ainsi que la solution à deux états de moins en moins possibles. J’ai toujours été sûre que ce mantra sera révélerait être un gros mensonge politique.

 

Dans cet esprit, il faut soutenir pleinement la revendication adressée au Comité exécutif de l’OLP, de suspendre la reconnaissance d’Israël jusqu’à ce qu’Israël reconnaisse un État palestinien dans les frontières de 1967, qu’il annule l’annexion de Jérusalem-Est et supprime la construction de colonies, comme Salim Zanoun, le président du Conseil national, en a fait la demande à Ramallah.

https://www.tagesschau.de/ausland/israel-palaestinenser-107.html

 

Il est plus que probable que « l’État juif » ne satisfera à aucune de ces exigences minimales. Les traités d’Oslo n’ont jamais existé pour les occupants juifs et ne valent pas le papier sur lequel ils ont été écrits! Il faut espérer que le Conseil national des Palestiniens, le Comité de la Centrale OLP, restera ferme, réagira enfin à cette « gifle » de Trump et ne consentira plus à des négociations de paix » qui n’apportent que de l’humiliation aux Palestiniens.

 

Si le président Abbas possède encore un brin de décence, il fera enfin place à une nouvelle représentation palestinienne qui mérite son nom, qui représente vraiment le peuple palestinien et pas seulement ses proches intérêts et la collaboration.

 

Israël veut tout, sauf la paix, et accomplit la raison d’État sioniste de la judaïsation à une vitesse époustouflante pendant que la communauté internationale se tait lâchement ! Alors que les occupants juifs traitent les Palestiniens selon la stratégie colonisatrice – piller et coloniser simultanément les terres palestiniennes volées – ce comportement criminel est considéré avec bienveillance par la communauté internationale dans la lutte contre l’islam dont « l’État Juif » tire sa raison d’être et maintient cet État colonial de style occidental en Palestine.

 

Les amis chrétiens-sionistes de « l’État Juif » sont encore aux côtés de leurs amis juifs dans cette lutte contre l’islam mais leur but réel est la conversion de tous les Juifs et de régner ensemble sur les Musulmans.

 

La bande de Gaza, cette zone de misère sombrée dans la saleté, les ruines et le désespoir renvoie à la communauté internationale passive l’image de sa défaillance morale qui laisse libre cours au régime de Netanyahou ! C’est une prison à ciel ouvert, verrouillée de tous les côtés, d’un côté par Israël et de l’autre par l’Egypte payée par les Etats-Unis, avec l’aide de l’Autorité d’Abbas qui fait tout pour garder le plein pouvoir qui dépend du bon plaisir de l’occident. Que reste-t-il donc aux séquestrés pour attirer l’attention sur eux ? Tirer de temps en temps une roquette qui n’atteint pas son but mais entraîne immédiatement des attaques israéliennes. La population est livrée sans défense aux attaques des bombardiers juifs à l’étoile de David, exactement sur le modèle de l’extermination des Amérindiens, selon le principe du nettoyage ethnique.

 

Quiconque critique cela ou, pire encore, soutient le mouvement BDS, est diffamé en tant qu’ennemi des Juifs et antisémite. De cette façon, « l’État juif » a toujours réussi à se présenter comme victime agissant seulement en « légitime défense » alors qu’Israël est en vérité l’agresseur. Cette partie de propagande médiatique s’est entre-temps si bien établie dans le monde que l’expulsion des Palestiniens n’est pratiquement plus un problème mais, au contraire, les crimes de guerre israéliens et les assassinats d’enfants sont tolérés comme de l’auto-défense justifiée. Les troupes d’occupation juives sont donc de plus en plus à l’aise pour continuer à commettre leurs crimes contre l’humanité.

 

C’est vraiment stupéfiant avec quel succès la hasbara, cette propagande israélienne, a réussi, 70 ans après la nakba, à mettre occupants et occupés sur le même pied et à les présenter comme groupes belligérants de même rang. C’est une perfidie! Le peuple palestinien est aujourd’hui l’un des peuples les plus oubliés de la terre, et cela ne peut changer que si la communauté internationale reconnaît enfin les droits de ce peuple et soutient le mouvement BDS, cette stratégie non-violente des Palestiniens pour leur liberté et leurs droits.

 

Pourquoi tolère-t-on seulement les crimes de guerre juifs sionistes contre les Palestiniens ?

Parce que les Juifs en sont les auteurs et qu’ils doivent toujours être considérés comme des victimes et des persécutés? Le despotisme et l’occupation militaire qui sont pratiqués depuis des décennies par le régime d’extrême-droite le plus raciste de tous les temps dans « l’État Juif » ne doivent pas persister en toute impunité. Cela est contraire à la dignité humaine qui est indivisible et vaut aussi pour le peuple palestinien en tant que dernière victime d’Hitler, n’est-ce pas, Madame Merkel ?

 

Tant que les Palestiniens sont emprisonnés, humiliés, occupés et assassinés, tant que les manifestations pacifiques sont criminalisées, tant que la résistance est dénigrée en tant que terreur, nous soutiendrons la campagne BDS et la lutte pour la liberté de la Palestine.

 

Le fait que « l’État Juif » utilise maintenant une « liste noire » pour refuser l’entrée en Israël aux organisations humanitaires internationales, en particulier juives, alors que les organisations d’extrême droite et nazies n’y sont pas mentionnées, ne peut être interprété que comme étant une dernière tentative désespérée de s’opposer au succès du mouvement BDS mais montre aussi à quel point cette lutte est efficace. Cette « liste noire » est répugnante, antidémocratique et elle nous honore TOUS. Elle dévoile le vrai visage de « l’unique » démocratie du Proche-Orient ! Ensemble, nous vaincrons l’injustice, le racisme et toutes les formes d’oppression!

 

Que peut-il y avoir de mal dans la campagne BDS ?

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: