Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

Quelle plaie, ce Lobby! Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

Quelle plaie, ce Lobby!

!

Evelyn Hecht-Galinski 

 Traduction cCristiane Reynaud

Commentaire du 6 décembre 2017

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/die-lobby-plage-von-evelyn-hecht-galinski/

 

 

 

Alors qu’en Allemagne on essaie de restreindre la liberté d’expression quand il s’agit de critiquer Israël, qu’on diabolise la campagne BDS et qu’on braque tous les projecteurs sur l’antisémitisme qui s’aggrave soi-disant de plus en plus, nous sommes confrontés à un autre grave problème.

En effet, on enregistre de plus en plus d’attaques contre les musulmans et les mosquées contre lesquels on s’acharne, on les menace et les agresse. Bien que ces attaques augmentent, elles sont à peine remarquées par le public. Les coupables reconnus, la plupart du temps d’extrême-droite, ne sont pas poursuivis et les « crimes islamophobes » sont à peine punis.

 

On attise une peur dangereuse de « l’extrémisme islamiste » à cause du nombre croissant de réfugiés. On leur attribue « un antisémitisme musulman » et « la haine des Juifs » en tant qu’idéologie d’État qu’on leur inculquerait dès le berceau. On ne peut que réagir avec dégoût à une telle campagne raciste. C’est la graine de violence qui germe maintenant et se répand dans certaines couches de la population et dans les médias. Dans ce contexte, il faut évoquer  en passant le phénomène de la « haine des Palestiniens » inculquée depuis des décennies dès le berceau lors de l’éducation et dans les manuels scolaires des enfants israéliens.

 

On ne peut pas faire mieux dans le domaine de l’hypocrisie quand on met constamment la « culture occidentale » en relief et qu’on la célèbre de même que la « culture judéo-chrétienne » comme un exemple brillant. N’était-ce pas la « culture orientale » qui nous a apporté tant de réalisations importantes, justement en Europe ?

 

Ne serait-il pas temps de créer enfin un poste de « commissaire contre l’islamophobie » au lieu de réclamer un « commissaire contre l’antisémitisme » comme le fait sans cesse le chœur du lobby israélien ? N’est-ce pas une nécessité ? Contrairement aux Juifs, les Musulmans en Allemagne n’ont pas de lobby et cela est un problème. De cette façon, les représentants de ce lobby, en particulier dans les médias de Springer complaisants au lobby pro-israélien, peuvent baratiner sur « la haine islamiste des Juifs » ou sur « l’antisémitisme lié à Israël » (une nouvelle expression favorite de beaucoup de politiciens grâce à laquelle ils peuvent facilement passer l’occupation et le nettoyage ethnique de la Palestine sous silence pour ne pas avoir à réfléchir sur cette grande injustice).

 

Entre-temps le lobby pro-israélien s’est si bien développé, pas seulement en Allemagne, que les médias, les émetteurs et les lobbyistes ne font qu’un. Nous voyons tous les jours que des critiques d’Israël sont traités d’ennemis des Juifs et les militants du BDS d’antisémites.

 

En effet, examinons une fois la formule : « le droit d’exister de l’État Juif ». Depuis quand y a-t-il un droit d’exister pour un État qui existe depuis longtemps ? Cependant, cet « État Juif » est un État raciste, sans frontières définies mais avec un mur d’apartheid, qui se qualifie « d’unique » démocratie au Proche-Orient et qui a réussi à faire propager ce mensonge par la communauté internationale. Oui, c’est un mensonge car un État qui s’instaure sur l’expulsion d’un autre peuple et qui refuse à ce peuple tout droit au retour et le droit de vivre sur pied d’égalité en Israël ou en Palestine illégalement occupée, qui refuse également tout droit aux organisations juives critiques par rapport à Israël, cet État ne pourra jamais être une démocratie. Sa manière de traiter les réfugiés non-juifs n’est pas digne d’une démocratie et n’est pas fondée sur des « valeurs juives humanistes » dont on parle constamment. Particulièrement les anciens réfugiés juifs persécutés qui se souviennent de la persécution et de la Shoah devraient se rappeler de leur passé. Qu’est-il advenu de cet humanisme de l’ancien judaïsme allemand?

 

« L’État Juif » est devenu une entité sioniste fondée uniquement sur l’oppression, l’occupation et le mépris, dont le seul but est la judaïsation de la Palestine. C’est pourquoi il ne doit pas y avoir de raison d’État en Allemagne pour la sécurité de cet « État juif », qui ne fait que garantir la sécurité de l’occupation illégale de la Palestine! Chaque nouveau gouvernement allemand devrait y réfléchir au cours des réunions exploratoires en vue d’une coalition, au lieu d’exprimer constamment sa solidarité avec « l’État juif » et sa relation particulière.

 

Si le président des Etats-Unis Trump tient sa promesse électorale et fait de Jérusalem occupée la capitale d’un « État Juif », ce qui est sur le point de se faire d’après sa déclaration et sa conversation téléphonique avec le président palestinien Abbas, la petite lueur d’espoir de paix en Palestine sera éteinte à jamais. Le dicton plus que raciste du peuple juif à l’occasion des fêtes, « L’année prochaine à Jérusalem » deviendrait « Apocalypse Now » pour le peuple palestinien.

 

Je fête donc comme tous les ans « L’année prochaine dans une Palestine libre ».

 

 

Il ne doit pas y avoir de liens particuliers avec un État d’occupation contraire au droit international, fondé sur la réparation des crimes nazis pour laquelle en fin de compte les Palestiniens sont les victimes. Une ancienne culpabilité ne se rachète pas avec une nouvelle.

 

Les comparaisons avec la période nazie sont mal vues en Allemagne mais tolérées sans rien dire quand des politiciens dans « l’Etat Juif » les instrumentalisent comme le fait dernièrement Netanyahou pour détourner l’attention de ses propres actes criminels. Donc, quand Netanyahou prétend sans aucune raison que l’Iran aspire au meurtre des Juifs et veut imposer « la tyrannie et la terreur » au peuple, ces comparaisons malveillantes et bellicistes ne devraient pas être acceptées par la communauté internationale mais strictement récusées. Après tout, le « régime de terreur d’État » de Netanyahou (comme d’autres auparavant) s’est déjà distingué avec de tels actes honteux mais, cette fois, des Juifs contre des Palestiniens et cela de façon plus qu’excessive et meurtrière !

 

Oui, un climat de peur s’est propagé dans le pays, sciemment attisé par de nouveaux « nationalistes de droite » mais pour lequel des responsables juifs et des pyromanes médiatiques ne sont pas innocents non plus : ils ont fait de l’Islam un nouvel ennemi désigné pour détourner l’attention de leurs propres crimes. La stratégie est connue, spécialement en Allemagne où elle avait déjà été employée, mais l’ennemi était autrefois la population juive et le judaïsme.

 

Le puissant lobby pro-israélien a en effet réussi à se faire une réputation en accusant d’antisémitisme TOUS ceux qui se révèlent être soi-disant adversaires. On essaie de réduire au silence quiconque ose faire obstacle, quel pays est mieux en mesure pour cela que l’Allemagne ?

 

L’Allemagne de Merkel, ce pays où le philosémitisme prospère, est devenu un paradis pour les lobbyistes et responsables juifs et Berlin est entre-temps une ville où même un Sénat soutenu par une coalition rouge-rouge ne veut pas se soustraire au courant, 70 ans après la fondation de « l’État Juif », un état qui a été crée uniquement sur la base d’une décision de partage arbitraire – et injuste – et depuis le début d’un nettoyage ethnique impitoyable du peuple palestinien.

 

Depuis la fondation en 1948, les Nations Unies n’ont pas tenu compte des droits de la population indigène palestinienne et ont toléré que les intrus juifs reçoivent 56 % de la Palestine bien qu’ils ne représentaient alors que 14 % de la population. Ce plan de l’ONU a été construit sur la souffrance des Palestiniens dès le début et ne pouvait JAMAIS réussir.

 

La Déclaration Balfour de 1917 dans laquelle Lord Balfour promettait un « foyer national » aux Juifs, mais toujours en référence aux droits des autochtones, donc des Palestiniens, ce sale deal avec Lord Rothschild n’a jamais été vraiment voulu comme ça. En réalité, on a été content qu’il y ait enfin un plan pour expédier les Juifs mal vus dans un pays où ils trouveront un « foyer ». Un tel plan pouvait-il fonctionner? Non, parce qu’il était tout à fait clair que comme l’a écrit si concrètement Herzl dans « L’État des Juifs », les immigrants juifs ont envahi sans scrupules ce « pays sans peuple pour un peuple sans pays » et n’avaient même pas mauvaise conscience. Et cela est resté le cas jusqu‘ à aujourd’hui grâce à l’aide internationale.

 

Je voudrais dans ce contexte attirer à nouveau l’attention de tous ceux qui s’intéressent à la Palestine sur l’ouvrage standard « Le nettoyage ethnique de la Palestine » d’Ilan Pappé. Il est l’un des rares historiens israéliens à avoir décrit en détail, depuis le début et sans œillères, ce nettoyage ethnique de la fondation de « l’État Juif » en mai 1948. Alors que d’autres des soi-disant nouveaux historiens israéliens sont retournés depuis longtemps dans le giron des sionistes, Pappé est resté intègre et inébranlable par rapport aux faits réels. Il a été tellement attaqué dans « l’État Juif » pour ces vérités qu’il a été obligé de quitter son pays : il vit aujourd’hui à Exeter où il enseigne à l’université.

 

En Allemagne non plus, on n’aime pas entendre la vérité sur l’État juif. Des campagnes antidémocratiques veulent nous faire taire, nous les critiques d’Israël et les partisans du BDS – juifs et non-juifs -. N’est-il pas surprenant qu’une lobbyiste juive, « la femme courageuse au milieu de nulle part » avec 1500 piètres sympathisants puisse, d’emblée et sans recherche, forcer le directeur de l’émetteur WDR à annuler la coopération avec le musicien de Pink Floyd Roger Waters – comme « signal de compréhension » envers les communautés juives 

 

Comment Tom Buhrow réagirait-il si je lui présentais une liste de 150 000 partisans de Roger Waters? Monsieur Buhrow, ce n’est ni le « cochon avec l’étoile de David » ni Roger Waters qui sont antisémites, mais ceux qui interdisent aux Juifs en Allemagne de parler et de faire des concerts dans des lieux publics !

 

Comme je l’ai appris par des personnes bien informées d’une station de l’émetteur ARD, il existe depuis quelques années « une liste noire » de critiques d’Israël, de personnes déclarées « personae non gratae » dans les studios et qui font l’objet d’une interdiction, comme moi par exemple. Voilà pour ce qui est du pouvoir du lobby pro-israélien qui compte parmi les plus puissants du pays avec les lobbys de l’armement, de l’automobile, de l’agriculture et le lobby pharmaceutique. Cependant, le lobby israélien a l’avantage supplémentaire d’être représenté

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: