L’opinion totalement à l’unisson Evelyn Hecht-Galinski Traduction : Christiane Reynaud

L’opinion totalement à l’unisson

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 19 avril 2022

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/die-totale-meinungs-gleichschaltung-von-evelyn-hecht-galinski/

Traduction : Christiane Reynaud

 

Il y a 79 ans et 2 mois, le 18 février 1943,  au Palais des Sports de Berlin, le ministre allemand du Reich chargé de “l’information du peuple et de la propagande”, Joseph Goebbels, a tenu son fameux discours au peuple allemand et a posé la question : « Voulez-vous la guerre totale ? » Le peuple a crié « OUIIII » avec une standing ovation. La propagande divulguée à l’époque par Goebbels et les nationaux-socialistes sur le « danger venant de l’Est » me semble encore virulente aujourd’hui, car actuellement, les médias et les politiques se livrent du matin au soir à une campagne sans précédent pour marteler cette opinion dans le cerveau du peuple allemand, le manipuler et le préparer à la guerre. Goebbels pourrait être fier de ses successeurs, qui ont depuis longtemps fait leurs les règles des laboratoires d’idées de la propagande : « quelque chose reste toujours dans les esprits » et ce n’est que ça qui compte.

 

Voulons-nous la guerre totale de l’OTAN ?

Il est facile de trouver des parallèles entre le discours de Goebbels et les déclarations des politiciens actuels, car ici comme là, on voit le mépris pour leur public. Goebbels, lui aussi, avait parlé « d’un même effort demandé aux riches et aux pauvres et de sacrifices lourds que chaque citoyen devait faire » et le gouvernement de la coalition tricolore parle « d’une ère nouvelle », « d’avoir froid pour la liberté », der « renoncer à la viande pour faire opposition à Poutine » pour ne citer que quelques exemples. https://www.1000dokumente.de/index.html?c=dokument_de&dokument=0200_goe&object=translation&l=de

https://www.ruhrnachrichten.de/ueberregionales/ukraine-krieg-macht-uns-aermer-warum-wir-die-heizung-runterdrehen-muessen-w1743017-2000497076/

Voulons-nous une guerre totale de l’OTAN ? Non et encore une fois NON. La Russie a toujours été pour nous une partenaire économique loyale et fiable. Voulons-nous rompre définitivement ce partenariat de voisinage qui dure depuis des décennies, et cela contre nos intérêts et uniquement au profit de l’OTAN et des dirigeants américains ? Je suis sidérée par la rapidité avec laquelle le « pouvoir de la coalition » détruit tout ce que des politiciens réfléchis, de Brandt à Merkel, avaient construit en matière de relations avec la Russie. Je n’aurais jamais cru que je regretterais cette chancelière – mais avec de tels successeurs ! A quel point notre gouvernement est-il souverain, lui qui, au lieu de respecter son serment de ne pas nuire au peuple allemand, exige de nous que nous soutenions l’Ukraine et ses politiciens corrompus contre nos intérêts et que vous souffrions et ayons froid « par solidarité » ?  En outre, les libérateurs russes d’Auschwitz sont bafoués et tenus à l’écart des cérémonies commémoratives pour la libération des camps de concentration. Les artistes russes sont mis au ban de la société et interdits de représentation. J’ai honte de ce traitement honteux de la Russie.

Il est grand temps de rendre aux 27 millions de victimes de guerre soviétiques, tués de la main des Allemands, le même hommage qu’aux victimes de l’Holocauste ! Les Palestiniens, eux aussi victimes de la dictature nazie, doivent également être traités avec le même respect que les Juifs.

 

Une guerre totale pour détruire la Russie ?

Ne sommes-nous pas entre-temps dans une guerre totale visant à détruire la Russie ? Il semble que la haine envers la Russie qui sommeillait chez les Allemands a été réveillée pour se répandre comme un nuage toxique à travers les médias alignés. Ce qui avait déjà commencé avant le 24 février a enfin pu se déchaîner après l’attaque de la Russie contre l’Ukraine : cette haine effrénée contre Poutine ainsi que la terrible glorification d’un président juif « nazi-sioniste » de l’Ukraine.

https://thegrayzone.com/2022/04/17/traitor-zelensky-assassination-kidnapping-arrest-political-opposition/

Zelensky rêve de construire une Ukraine sur le modèle de « l’État juif », une Ukraine comme un « Grand Israël ». Il a déjà décrété les premiers parallèles, l’interdiction de la langue russe dans les lieux publics, ainsi que l’éradication de la culture russe. Kiev a adopté des lois intégrant le bataillon Azov et des milices néonazies antirusses dans l’armée ukrainienne. Zelensky embellit encore ces faits. Ces ultranationalistes répètent donc la collaboration historique avec « l’Allemagne nazie » quand ils combattent les Russes avec des armes allemandes. De plus, depuis l’invasion, Zelensky a interdit 11 partis d’opposition, sans que cela ne soit contesté par le soi-disant « occident des valeurs » !

En effet, nous assistons à l’émergence d’une « culture nazie ukrainienne Azov à la Bandera » qui n’a pas sa pareille en Europe. Elle ne doit en aucun cas être ennoblie par une adhésion à l’UE. Par contre, l’adhésion de la Turquie à l’UE doit enfin avoir lieu. Depuis trop longtemps, cette affiliation à la « société des valeurs chrétiennes » a été refusée à la Turquie, en grande partie « de tendance musulmane ». En revanche, l’Ukraine a été placée sur un piédestal « démocratique » qu’elle ne mérite pas, par des années de « travail préparatoire US-américain », à l’aide de milliards de dollars.  La manière dont les médias alignés ont réussi cette action concertée d’encensement de l’Ukraine est phénoménale. S’il y avait encore auparavant des articles critiques sur les néonazis en Ukraine, ils ont progressivement disparu. Rien ne doit perturber l’image médiatique de la « nouvelle ère ».

 

Une guerre d’information mensongère

En plus de la campagne antirusse, une guerre d’information mensongère est en cours pour réduire les dissidents au silence. RT et Sputnik sont interdits, l’utilisation de la lettre Z est pénalisée et la liberté et la diversité d’opinion ne sont plus qu’une expression vide de sens. https://www.derstandard.de/story/2000134516302/das-prorussische-z-wird-in-deutschland-unter-strafe-gestellt

Les informations ukrainiennes sont diffusées, certes en partie avec la mention “non vérifiable”, mais en effet non filtrées. Des « vérités » sont présentées à partir d’images satellites de la société Maxar, mais nous avons connu ce genre de « vérités » à satiété lors de la guerre en Iraq ou au sujet de l’Iran par l’ancien Premier ministre israélien Netanyahou.

https://www.merkur.de/politik/ukraine-krieg-usa-satellitenbilder-propaganda-medien-kiew-mariupol-91452712.html

Nous voyons la pensée unique qui règne en Allemagne, également aux États-Unis et aussi dans le New York Times qui a calomnié Ben Norton, le journaliste d’investigation estimé, avec des affirmations trompeuses. Je conseille à tous mes lecteurs de lire attentivement l’article de Norton, cela en vaut la peine.

https://consortiumnews.com/tag/ben-norton/

Cette mise au pas de l’opinion, cette omission délibérée d’informations sont une tactique bien connue comme celle utilisée depuis des décennies dans la politique contre la Palestine. Les réfugiés du Proche et du Moyen-Orient se frottent les yeux devant l’aide « affectueuse » et la corne d’abondance financière qui sont déversées sur les réfugiés ukrainiens. Cela révèle un racisme honteux qui sélectionne les réfugiés en classes racistes. Cette division des réfugiés en deux classes fait craindre une infiltration d’extrême droite par des Ukrainiens non contrôlés, qui changeront l’Allemagne non seulement matériellement, mais aussi spirituellement.

 

Une situation intenable que RIEN ne justifie

Nous voyons désormais que la culture russe et ses représentants doivent s’effacer au profit des Ukrainiens. En Allemagne, les artistes rivalisent de concerts de bienfaisance et de messages de solidarité à l’Ukraine. L’ont-ils jamais fait après les guerres de Gaza ou les attaques contre des Palestiniens ? Une situation intenable que RIEN ne justifie. Je ne peux que le répéter : aucun artiste juif ou israélien n’a jamais dû prendre ses distances en Allemagne avec le régime d’occupation sioniste après les guerres de Gaza, et aucun artiste américain n’a jamais eu à prendre ses distances avec les États-Unis et ses présidents après leurs innombrables guerres d’agression ! Ce n’est que des artistes russes que l’on exige une telle chose !

Laissez-moi terminer avec les événements tragiques qui se déroulent en Palestine mais qui passent pratiquement inaperçus dans les médias et chez le public en Allemagne. Comment peut-on passer sous silence le fait qu’actuellement, alors que le Ramadan, Pâques et Pessah coïncident, une vague d’attaques meurtrières par les forces d’occupation sionistes déferle sur des fidèles musulmans innocents au Haram al-Sharif et dans la mosquée al-Aqsa ? Plus de 158 Palestiniens ont été blessés par les projectiles des soldats de l’occupation. Pour les médias, ce ne sont que de banales « émeutes sur le Mont du Temple » : une insulte pour les Musulmans du monde entier !  Alors que les médias énumèrent méticuleusement chaque soi-disant blessé ou mort ukrainien et le mettent théâtralement en scène, on n’accorde presqu’aucune attention aux Palestiniens et à leur souffrance. Leurs décennies de douleurs et d’aspiration à la liberté ainsi que leur résistance sont qualifiées de « terrorisme » alors que les putschistes ukrainiens, mis en place depuis des années par les stratèges américains, sont présentés comme des héros. La Russie n’a pas non plus occupé l’Ukraine, mais a été contrainte d’agir après que 14.000 morts dans le Donbass depuis 2014 ne lui ont pas laissé le choix. Poutine a expliqué le 24 février, au début de l’attaque russe, pourquoi il devait agir.

https://www.freitag.de/autoren/the-guardian/wladimir-putin-die-nato-und-der-krieg

https://www.aljazeera.com/news/2022/2/24/putins-speech-declaring-war-on-ukraine-translated-excerpts

La Palestine, occupée illégalement, n’a aucun soutien aux Etats-Unis et dans l’UE. Ils ne sont pas prêts à rompre avec les occupants sionistes pour la liberté de la Palestine et à appliquer des sanctions jusqu’à ce qu’elle soit libérée. Tant que ces faits ne seront pas reconnus, tout « Plus jamais ça » apparaîtra aussi hypocrite qu’il l’est vraiment. Tant que l’hypocrite communauté « des valeurs » occidentale sera l’alliée de « l’État juif occupant » et ignorera les crimes commis contre le peuple palestinien, ce peuple devra être soutenu par la société civile dans sa résistance active contre l’occupation illégale. On ne doit pas refuser à la Palestine ce qu’on accorde à l’Ukraine. La résistance et l’autodéfense sont valables pour la Palestine et constituent un droit garanti des Palestiniens dans leur lutte contre l’occupation israélienne qui dure depuis des décennies. Finie l’opinion totalement à l’unisson !

 

 

 

 

 

 

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: