Sicht vom Hochblauen

Evelyn Hecht-Galinski

La critique du nettoyage ethnique et de la judaisation de la Palestine doit faire partie de la campagne electorale Evelyn Hecht-Galinski Traduction Christiane Reynaud

La critique du nettoyage ethnique et de la judaïsation de la Palestine doit faire partie de la campagne électorale !

Evelyn Hecht-Galinski

Commentaire du 13 septembre 2017

Texte original : http://sicht-vom-hochblauen.de/kritik-an-der-ethnischen-saeuberung-und-judaisierung-palaestinas-gehoert-in-den-wahlkampf/

Traduction : Christiane Reynaud

 

 

Grâce à de nombreux nouveaux conflits, de la Corée du Nord à l’Ukraine/Russie, l’Arabie Saoudite/le Qatar, le Myanmar, la Libye, l’Irak, l’Egypte et la Turquie, les actuels ennemis désignés de la campagne électorale allemande, le régime d’occupation de Netanyahou peut se détendre, continuer à projeter des nouvelles colonies illégales et, pour cela, débloquer des millions comme cela a été décidé à l’unanimité dimanche dernier par le « cabinet des horreurs » de Netanyahou.

http://parstoday.com/de/news/middle_east-i31398-israel_genehmigt_rund_16_7_millionen_dollar_f%C3%BCr_siedlungsbau

 

Aucun parti n’a perdu un seul mot à ce sujet dans la campagne électorale allemande, à part la liste MLPD (parti marxiste-léniniste d’Allemagne) qui a, non seulement des propositions formelles pour une Palestine libre mais aussi des Palestiniens sur sa liste, ce pourquoi il a été promptement attaqué par des « antisémites philosémites » comme Volker Beck des Verts. Pour cela, il est en illustre compagnie avec la présidente de l’AfD (Alternative pour l’Allemagne) Frauke Petry qui milite pour l’interdiction du parti MLPD. Tous les sympathisants d’Israël sont d’accord sur ce point.

https://www.mlpd.de/2017/kw35/170908%20Offener%20Brief%20MLPD%20zu%20Beck_u_a.pdf

https://www.rf-news.de/2017/kw36/die-mlpd-hat-kandidaten-aus-mindestens-zehn-nationalitaeten-auf-der-liste-vertreten-und-ist-meines-wissens-die-einzige-partei-in-deutschland-die-sich-fuer-die-freiheit-palaestinas-einsetzt-und-das-auch-in-ihrem-wahlprogramm-vertritt

http://www.internationalistische-liste.de/?p=1799

https://www.mlpd.de/2017/kw35/das-ging-zu-weit-mlpd-fordert-unterlassungserklaerungen-von-volker-beck-charlotte-knobloch-frauke-petry-und-anderen

 

Merkel exige de nous, les citoyens, du courage, mais aucun parti établi allemand n’en a pour s’engager pour la liberté de la Palestine. C’est une nécessité mais elle manque totalement dans les programmes électoraux allemands. On peut voir clairement dans cette campagne électorale pour le parlement fédéral allemand où en sont arrivés les partis, les médias et les politiciens allemands. Même Die Linke (La Gauche) n’ose pas sortir du rang mais s’emploie activement à faire la cour au lobby d’Israël et à soutenir « l’État Juif ». Les pires représentants de cette corporation sont le sénateur Lederer, membre de la coalition berlinoise SPD/Die Linke, la vice-ministre du Parlement fédéral Petra Pau, le Premier ministre Ramelow et de nombreux membres du parti. Annette Groth qui quittera malheureusement le prochain Parlement fédéral, sa collègue Inge Höger et Heike Hensel sont des exceptions notables. Je ne constate malheureusement pas de solidarité avec la Palestine chez Oscar Lafontaine et sa femme Sarah Wagenknecht. Ce parti de gauche gaspille plutôt ses activités dans ses aspirations à des coalitions et son adaptation.

 

Cette campagne électorale pour le parlement n’a pas le sujet « Palestine » au répertoire

Pourquoi aucun politicien ni aucun journal allemand ne posent-ils la question pourquoi « l’État Juif » peut-il en toute impunité attaquer la Syrie et projeter une guerre contre le Liban et le Hezbollah. La terrible expulsion, le meurtre et le nettoyage ethnique des Rohingyas musulmans par la junte au Myanmar sont attisés grâce aux livraisons d’armes de « l’État Juif ».

https://deutsch.rt.com/der-nahe-osten/56828-gegen-hisbollah-in-israel-beginnt-groe%C3%9Fte-manoever-seit-20-jahren/

https://deutsch.rt.com/asien/56773-trotz-protesten-israelische-waffen-befeuern/

 

Pourquoi, contrairement au journal israélien Haaretz ( !) et à l’organisation « Voix Juive pour la Paix », aucun politicien ou média allemands ne critiquent-ils le programme appelé « Birthright » qui vise à inciter les jeunes citoyens juifs aux Etats-Unis et dans le monde entier à faire valoir leur « droit de retour » dans cet « ’État Juif » qui refuse le droit de retour légal dans leur patrie aux plus de 5 millions de Palestiniens qui le réclament. Ce programme est cautionné par le régime de Netanyahou avec 250 millions.

http://www.haaretz.com/us-news/1.810189

 

Comment se fait-il qu’aucun des militants allemands soit préoccupé par le fait que dans « l’État Juif » que les politiciens allemands aiment décrire cyniquement comme un modèle pour l’intégration des réfugiés et la sécurité, le Premier Ministre d’extrême-droite raciste de cette « unique démocratie » au Proche-Orient qualifie les réfugiés noirs d’intrus qui n’ont pas droit d’asile dans « l’État Juif ». On devrait balancer à la figure de tous les apologistes d’Israël la phrase horrible trouvée dans Haaretz sous le titre « Ghetto avec bombes atomiques » : „Those blacks aren’t actually refugees, because they aren’t full human beings in the white sense of the term“.

http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.811234

http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.810879

 

Pas une mauvaise nouvelle ne doit troubler la « campagne électorale du bien-être » allemande alors que le lobby pro-israélien semble s’emparer de la souveraineté des médias et peut intervenir impunément dans la campagne électorale allemande ce qui n’est, bien sûr, critiqué que quand il s’agit de la Turquie. Alors que Merkel exige, en phase avec Weinthal, l’ami de Broder et chasseur d’antisémites, la libération du journaliste Yücel de la presse Springer (qui lui-même refuse aux Allemands le droit de critiquer Israël !), elle ne s’est jamais engagée pour les journalistes ou les milliers de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes.

http://sicht-vom-hochblauen.de/der-berliner-tagesspiegel-fest-in-der-hand-der-israel-lobby-von-evelyn-hecht-galinski/

 

Les journalistes engagés du journal Haaretz, Amira Hass et Gideon Levy, qui soutiennent activement la campagne BDS demandent à l’UE de ne pas seulement formuler des menaces creuses mais de commencer enfin à imposer des sanctions contre « l’État Juif ». C’est une honte que les médias et les politiciens allemands nous traitent d’antisémites quand nous réclamons précisément cela et quand nous soutenons activement le mouvement BDS.

http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.810793

 

Voilà encore quatre réalités scandaleuses sur l’ordonnance militaire qu’Amnesty International a publiées mais qui n’ont pas retenu l’attention des programmes électoraux allemands, ce qui est un scandale et qui devrait être remis en cause dans toutes les circonscriptions électorales :

———–

AMNESTY INTERNATIONAL

https://www.amnesty.org/fr/latest/campaigns/2017/08/50-years-of-israeli-occupation-four-outrageous-facts-about-military-order-101/

 

BLOG NEWS

25 août 2017, 18h51 UTC

50 ANS D’OCCUPATION ISRAÉLIENNE : QUATRE RÉALITÉS SCANDALEUSES À PROPOS DE L’ORDONNANCE MILITAIRE 101

Saviez-vous qu’Israël interdit aux Palestiniens d’organiser des manifestations depuis 50 ans ? Voilà ce qu’est la vie quotidienne des Palestiniens sous occupation israélienne.

 

Le 27 août marque les 50 ans de la promulgation par Israël de l’ordonnance militaire 101, une loi qui sanctionne l’expression pacifique de leurs opinions politiques par les Palestiniens. Quiconque enfreint cette ordonnance est passible d’une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement et/ou d’une lourde amende. Cinquante ans plus tard, l’ordonnance militaire 101, qui est presque aussi ancienne que l’occupation par Israël du territoire palestinien, continue à s’appliquer aux Palestiniens de Cisjordanie et elle peut être imposée à tout moment.

 

Voici quatre faits qui montrent le véritable impact de cette loi draconienne sur la vie quotidienne des Palestiniens.

 

1 – Sous réserve qu’un commandant militaire israélien l’autorise à l’avance, il est interdit aux Palestiniens de Cisjordanie de participer à une marche, un rassemblement ou une veillée réunissant 10 personnes ou plus dans un but politique ou au cours duquel un discours est prononcé sur une question politique, ou autour d’un sujet qui peut être interprété comme politique, voire pour discuter d’un tel sujet.

Depuis 1967, les autorités israéliennes ont arrêté et placé en détention en vertu d’ordonnances militaires des centaines de milliers de Palestiniens, dont des femmes et des enfants. Beaucoup ont été incarcérés aux termes de l’ordonnance militaire 101 pour avoir participé à des manifestations pacifiques considérées comme politiques.

 

Farid al-Atrash et Issa Amro sont deux défenseurs palestiniens des droits humains qui comparaissent actuellement devant un tribunal militaire israélien. Ils sont poursuivis pour toute une série de chefs d’inculpation, dont « participation à une manifestation non autorisée », des faits qui ne sont pas considérés comme une infraction pénale selon les normes internationales. Ces deux hommes défilaient de manière pacifique le 26 février 2016 pour protester contre les colonies israéliennes – établies illégalement dans les territoires palestiniens occupés – et contre les restrictions discriminatoires à la liberté de mouvement dans la vieille ville d’Hébron.

 

Le droit à la liberté de réunion pacifique ainsi que le droit à la liberté d’expression et d’association sont énoncés par les traités relatifs aux droits humains auxquels Israël est partie, et notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP).

 

2 – Il est interdit de brandir des drapeaux ou des emblèmes et de publier tout document ou image dont le contenu a une portée politique sans autorisation d’un commandant militaire israélien.

Au cours des 50 dernières années, des Palestiniens ont été arrêtés et placés en détention pour avoir exposé dans une pièce une affiche considérée comme politique ou pour avoir brandi le drapeau palestinien. De tels actes constituent toujours des infractions pénales bien que les Palestiniens aient signé, en 1993, un accord de paix avec Israël qui visait à reconnaître leurs droits politiques. Depuis cette date, la Palestine a obtenu le statut d’observateur non-membre aux Nations unies, et plus de 135 États membres la reconnaissent comme un État. Pourtant brandir le drapeau palestinien en Cisjordanie ou exposer la « mauvaise » affiche dans une pièce sont toujours considérés comme des infractions pénales aux termes des ordonnances militaires israéliennes, à moins qu’un commandant militaire israélien ne l’autorise.

 

L’un des chefs d’inculpation retenus contre Issa Amro dans son procès en cours devant un tribunal militaire concerne sa participation à une manifestation « sans autorisation » alors qu’il portait un t-shirt avec l’inscription « I have a dream » et brandissait le drapeau palestinien. Ces actes ont été considérés comme politiques et, par conséquent, délictueux.

3 – Les expressions verbales, entre autres, de soutien ou de sympathie envers les activités et les buts de toute organisation considérée comme illégale aux termes d’ordonnances militaires sont interdites. Ceci s’applique à de nombreux partis politiques et syndicats étudiants palestiniens.

Une personne peut être arrêtée en vertu de l’ordonnance militaire 101 pour avoir soutenu un parti politique ou un syndicat étudiant ou autre considéré par Israël comme une « organisation hostile » en brandissant un drapeau, en chantant un hymne ou en scandant un slogan dans un lieu public.

 

Dans certains cas, l’arrestation et la détention s’accompagnent d’actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements. Des Palestiniens de tous les milieux sociaux, notamment des journalistes, des étudiants, des enseignants, des agriculteurs, des responsables politiques et des chauffeurs, ont été affectés par cette ordonnance.

 

4 – Quiconque enfreint l’ordonnance militaire 101 est passible d’une peine maximale de 10 ans d’emprisonnement et/ou d’une lourde amende.

L’ancien prisonnier d’opinion Bassem Tamimi a été condamné le 6 novembre 2012 à quatre mois d’emprisonnement et à une amende de 5 000 shekels (environ 1 280 dollars américains ou 1000 euro à l’époque) pour avoir participé à des manifestations pacifiques contre les colonies israéliennes. Dans le cadre d’un accord de réduction de peine, le juge militaire a également prononcé contre cet homme une peine de trois mois d’emprisonnement avec sursis, applicable pendant trois ans. Bassem Tamimi a affirmé qu’il s’était senti obligé de négocier un tel accord car il avait enfreint l’ordonnance militaire 101.

 

Pratiquement tous les procès de Palestiniens devant des tribunaux militaires israéliens débouchent sur des condamnations qui, dans la plupart des cas, sont le résultat d’accords de réduction de peine. La raison en est que les prévenus palestiniens savent que le système est tellement injuste que s’ils comparaissent devant le tribunal ils seront déclarés coupables et condamnés à une peine plus lourde.

 

PASSEZ À L’ACTION : demandez à Israël d’abroger IMMÉDIATEMENT l’ordonnance militaire 101 !

Si vous voulez savoir ce que 50 ans d’occupation israélienne ont signifié pour les Palestiniens, cliquez sur ce lien (https://www.amnesty.org/fr/latest/campaigns/2017/06/israel-occupation-50-years-of-dispossession/

 

 

Ci-dessous une liste de différentes possibilités de messages pour les réseaux sociaux. Il serait bon de la partager dans toutes les langues maternelles sur les réseaux sociaux

————————-

TWITTER (en allemand et anglais)

Seit 50 Jahren wird Palästinensern nach Militärorder 101 das Recht auf Protest verweigert. For 50 years Palestinians have been denied the right to protest under #Israel’s Military Order 101 http://bit.ly/2g5en7S #ThisIsOccupation / #SosiehtBesatzungaus

Wussten Sie, dass #Israel Palästinenser seit 50 Jahren verbietet, Proteste zu organisieren? Did you know that #Israel has been banning Palestinians from organizing protests for 50 years? http://bit.ly/2g5en7S #ThisIsOccupation / #SosiehtBesatzungaus

Wussten Sie, dass das Schwenken einer palästinensischen Flagge nach israelischen Militärordern ein Verbrechen ist? Did you know that waving a Palestinian flag is a crime under Israeli military orders? http://bit.ly/2g5en7S / #ThisIsOccupation / #SosiehtBesatzungaus

Organisation von Protest ohne Erlaubnis #Israelischer Militärkommandant kann Palästinenser für bis zu 10 Jahre ins Gefängnis sperren Organizing a protest without a permit from an #Israel army commander can put Palestinians in jail for up to 10 years http://bit.ly/2g5en7S

.@AvigdorLiberman Ziehen Sie #Militärorder 1ü1 zurück, die Palästinenser http://bit.ly/2g5en7S!

.@AvigdorLiberman Rescind #Israel Military Order 101 that punishes Palestinians for peaceful political expression: http://bit.ly/2g5en7S!

.@Israel_MOD Ziehen Sie #Militärorder 1ü1 zurück, die Palästinensern ihr Recht auf friedliche politische Äußerungen verweigert http://bit.ly/2g5en7S! .@Israel_MOD Rescind Military Order 101 that denies Palestinians their right to peaceful political expression http://bit.ly/2g5en7S! .@IsraeliPM Ziehen Sie #Militärorder 1ü1 zurück, die Palästinenser http://bit.ly/2g5en7S! .@IsraeliPM Rescind #Israel Military Order 101 that punishes Palestinians for peaceful political expression: http://bit.ly/2g5en7S!

————————————

ENTRÉE DE FACEBOOK QUI ACCOMPAGNERA LE LIEN AU BLOG

Le 27 août, il y a 50 ans, Israël a adopté l’ordonnance militaire 101, une loi punissant les Palestiniens pour des formes pacifiques d’expression politique. Toute personne qui enfreint cette ordonnance sera passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu‘ à dix ans et/ou d’une lourde amende.

50 ans après l’ordonnance militaire 101 qui est presque aussi vieille que l’occupation des territoires palestiniens par Israël est toujours valable pour les Palestiniens et les Palestiniennes en Cisjordanie et peut être appliquée à tout moment. Voici quatre faits qui montrent le véritable impact de cette loi draconienne sur la vie quotidienne des Palestiniens.

https://www.amnesty.org/fr/latest/campaigns/2017/08/50-years-of-israeli-occupation-four-outrageous-facts-about-military-order-101/

 

En phase finale de la campagne électorale, quand les sujets manquent, quand les promesses sans substance deviennent de plus en plus insupportables, il est alors temps de nous rappeler de l’hypocrisie des militants «retouchés». Le célèbre photographe de la chancellerie Konrad R. Müller, âgé de 77 ans, rapporte dans une interview très révélatrice qu’un visagiste maquille tous les matins la « maniaque de contrôle », la chancelière Merkel, avec du fard de théâtre pour qu’elle soit en forme pour son travail. Il nous parle aussi des photos enjolivées pour les affiches électorales, de la « petite bouche » retouchée de Schulz pour la rendre plus pointue, des poches sous les yeux et des rides de Merkel.

http://www.spiegel.de/spiegel/angela-merkel-fotograf-konrad-r-mueller-ueber-die-kanzlerin-und-ihre-vorgaenger-a-1166771.html

 

Alors que la chancelière Merkel s’est laissée représenter dans le journal Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung comme une « maman-gâteau servant du café » il n’en était plus rien dans l’interview suivante.

http://www.faz.net/aktuell/politik/inland/angela-merkel-kritisiert-tuerkische-reisewarnung-15192236.html

 

Elle joue un rôle qui doit nous faire croire qu’avec elle tout nous réussira et qu’elle est la force politique autour de laquelle tout tourne. Elle se recommande pour toutes les missions diplomatiques, de la Corée du Nord jusqu’en Ukraine et en Iran. Les flots de réfugiés doivent être entravés par une coopération avec des régimes plus que douteux comme la Libye et l’Égypte qui doivent bloquer les itinéraires et garder l’Europe « libre de réfugiés ». La façon dont cette femme a réussi à former l’Allemagne en 12 ans de gouvernement est unique. Merkel est comme un caméléon, on ne peut pas la saisir : de cette manière elle a fait de l’Allemagne un facteur de puissance redouté mais elle est plus isolée que jamais.

 

Elle a réussi à se présenter comme une « mère des réfugiés » charitable mais, lorsque ce rôle n’a plus bien été accueilli par les électeurs allemands, elle a retourné sa veste et est devenue une « stoppeuse d’asile » endurcie. Elle a toujours réussi à orienter l’Allemagne sur sa voie.

Alors qu’autour de nous le nombre de centrales nucléaires augmente, elle laisse fermer les nôtres, tout cela aux frais des contribuables. De cette façon, elle s’est servi des thèmes des Verts et a même surpassé les « éco-terroristes » hypocrites. Alors que le coût de l’électricité a énormément augmenté pour les contribuables allemands, nous livrons encore à des pays comme la France qui, malgré leurs nombreuses centrales nucléaires – celles aux frontières allemandes ( !) sont particulièrement néfastes -, souffrent d’un manque aigu d’électricité.

Alors que « l’éco-chancelière» se présente comme une « chancelière diesel » et une lobbyiste de l’industrie automobile, pas très loin du Premier ministre du Bade-Wurtemberg Kretschmann, Merkel a le talent de prendre les devants de tous les autres partis ; quand ceux-ci développent des idées, elle les a déjà réalisées. C’est le grand avantage de cette ancienne secrétaire de la FDJ (Jeunesse libre allemande en RDA). Plus que significatif pour Merkel quand elle parle de sa force motrice dans le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung et raconte que dans son domaine de travail en chimie physique théorique, elle n’avait pas beaucoup à faire avec des personnes.  D’où sa « curiosité » envers elles.

 

Pourquoi est-ce que j’écris autant sur ce « Sphinx » ? Parce que Merkel représente le type même du politicien actuel : épris de pouvoir, soucieux de l’effet qu’il produit. . L’Europe est devenue un pion dans cette politique et entre les mains des politiciens. Ils nous entrainent dans des guerres, font des pays comme la Russie et la Turquie des ennemis désignés, augmentent en toute tranquillité les budgets d’armement et les missions de guerre tout comme le souhaite le grand ami et allié, les Etats-Unis. Rien n’est plus remis en question dans ce « pays du bien-être », l’Allemagne, dans lequel une grande partie de la population se porte heureusement encore bien. À qui doit-on cela ? Aux efforts des travailleurs allemands. Pendant que les vrais problèmes restent encore à résoudre, les politiciens essaient de nous jeter de la poudre aux yeux par des manœuvres de dispersion. Ils comptent sur le fait que le travailleur normal est beaucoup trop fatigué par sa lutte pour l’existence, dans le pire des cas attisé et abruti par le journal Bild et que, satisfait, il vote  par ras-le-bol politique.

Comment est-il possible qu’à cause d’une politique de réfugiés ratée un parti comme l’AfD ait pu s’établir? C’est la faute des partis établis qui n’ont pas su faire une politique qui prenne les laissés-pour-compte en charge et apaiser leurs peurs au lieu de les accroitre. Quand Merkel exige encore du courage de notre part et nous parle de l’importance du langage, je me demande si les politiciens de tous les partis n’ont pas contribué à inventer des ennemis avec leur langage populiste ?

 

  • Quand le candidat du SPD à la chancellerie Schulz se démène contre la Turquie, dénigrent les Palestiniens sous occupation israélienne depuis des décennies et si presque tout le SPD croit devoir s’insinuer dans les bonnes grâces du lobby israélien et monter un problème inexistant d’antisémitisme en épingle, au lieu de se pencher sérieusement sur ce que « l’État Juif » fait en Palestine,
  • parce que le secrétaire général du SPD Heil ou le maire de Berlin Müller se laissent racoler par le lobby israélien, dénigrent le mouvement BDS si important comme antisémite et refusent des locaux aux militants,

ce parti social-démocrate allemand n’est tout simplement plus digne d’être élu.

 

Les citoyennes et les citoyens sont appelés à interroger les candidats principaux de leur circonscription au sujet de la Palestine et d’exiger d’eux un engagement beaucoup plus fort pour la liberté de la Palestine et contre le nettoyage ethnique. Quand, si ce n’est pas maintenant, le moment est-il mieux venu de s’occuper des crimes contre les droits de l’homme en Palestine occupée illégalement ? Il faut en finir avec la diffamation en tant qu’antisémites des activistes du mouvement BDS ou des critiques d’Israël, des immigrants musulmans ou des citoyens courageux quand ils exercent leur droit légitime à la liberté d’expression ! Cette question importante du nettoyage ethnique illégal judaïste et de la judaïsation de la Palest

Hinterlasse jetzt einen Kommentar

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.


*


%d Bloggern gefällt das: